- PUBLICITÉ -
Gilles Duceppe est venu préparer les militants en vue d’une élection

(Photo Yves Déry)

Gilles Duceppe est venu préparer les militants en vue d’une élection

Souper du Bloc québécois dans Rivière-des-Mille-Îles

Les militants du Bloc québécois de la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles se sont déplacés en grand nombre pour assister à la soirée danse et conférence organisée par leur exécutif local, le 12 mars dernier, à la salle communautaire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Au menu de la soirée, le chef de la formation politique, Gilles Duceppe, est venu encourager les militants.

«Il y a beaucoup de monde dans la salle. Ça prouve comment les militants du Bloc québécois sont prêts à une campagne électorale», de confier le chef de la formation politique.

Est-ce qu’il va y avoir des élections fédérales au printemps? Malgré les rumeurs et les informations qui circulent actuellement, il semble que le Bloc québécois soit prêt à faire face à la musique, advenant que le gouvernement tombe, suite au dépôt du budget par le ministre des Finances. «On ne sait pas si on va en élection. On va voir comment les libéraux et le NPD vont s’enligner suite au dépôt du budget. Pour le Bloc, on va soutenir le budget s’il représente les intérêts des Québécois et les demandes du Bloc», de préciser Gilles Duceppe, visiblement prêt à partir sur la route pour parler avec les électeurs.

Selon le chef du Bloc québécois, le gouvernement Harper néglige les intérêts des Québécois en n’accordant pas la juste part de l’argent à laquelle le Québec a droit. À titre d’exemple, Gilles Duceppe cite le cas de l’argent de la crise du verglas, à la fin des années 1990, qui n’aurait pas encore été alloué au Québec. «Même le gouvernement du Québec demande au gouvernement conservateur de donner la juste part à laquelle le Québec a droit. C’est quand même rare comme situation», dit-il.

Interrogé sur l’implication et la présence discrètes des députés du Bloc québécois dans les différentes circonscriptions, le chef de la formation politique s’est dit confortable avec la situation. «On demande à nos députés d’avoir 750 membres dans leurs comtés, et

40 000 $ dans le compte de banque en vue d’une élection. Ça démontre comment les militants et nos députés sont présents dans les comtés», explique-t-il.

À la fin du repas, le député de la circonscription, Luc Desnoyers, a pris la parole pour remercier les militants présents. Dans son mot, le député a profité de l’occasion pour attaquer le gouvernement conservateur, l’accusant d’agir contre les intérêts des Québécois. «Le gouvernement conservateur est un gouvernement de la peur qui voudrait bien être majoritaire», dit-il, indiquant que le Bloc est un parti intègre, capable de battre la morosité en politique.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top