- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Fermeture de La Popote roulante

Rosemère

C’est maintenant officiel. Après 25 ans de loyaux services, l’organisme La Popote roulante de Rosemère met fin à ses services auprès de la population.

«C’est très triste. Au moment où l’on fête nos 25 années d’existence, on doit fermer à cause d’un manque de bénévoles dans l’organisation», de nous informer Nicole Roy, responsable des communications au sein du conseil d’administration.

Au mois de juillet dernier, les membres du conseil d’administration avaient uni leurs voix afin de lancer un cri du cœur pour recruter de nouveaux membres. Un appel qui n’a pas été entendu par la population de Rosemère. «Nous avons eu des appels de gens qui désiraient s’impliquer, mais quand on leur expliquait ce qu’ils devaient faire, ils étaient moins intéressés», explique la responsable des communications.

La Popote roulante de Rosemère a été fondée il y a 25 ans. Sa mission est d’offrir du soutien alimentaire aux personnes dans le besoin ou encore dans l’incapacité de se cuisiner des repas. La clientèle était composée de personnes âgées, de femmes enceintes ou encore de personnes qui se rétablissaient d’une opération. Les repas étaient cuisinés par des bénévoles et présentaient les quatre groupes alimentaires.

Selon la responsable des communications, La Popote roulante a été victime d’un manque de compréhension dans sa mission et envers la clientèle desservie. «Bien sûr, il y a les gens dans le besoin. Mais il y a aussi les gens qui sont seulement incapables de cuisiner des repas à cause d’un manque de temps ou pour d’autres raisons», indique Nicole Roy.

Surprise par l’annonce de la fermeture de La Popote roulante, la mairesse de Rosemère, Hélène Daneault, s’est dite convaincue d’être en mesure de trouver de nouveaux bénévoles d’ici peu pour reprendre le flambeau. «J’ai parlé de la fermeture de La Popote roulante avec les membres de mon conseil. Nous allons voir ce que nous pouvons faire pour trouver des bénévoles. La Popote roulante ne peut pas fermer. Je suis convaincue que nous allons trouver des gens prêts à s’impliquer», a mentionné la mairesse. Pour le moment, la clientèle desservie sera prise en charge par les organismes de Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top