- PUBLICITÉ -
Diane Bourgeois de nouveau candidate dans Terrebonne-Blainville

(Photo Yves Déry)

Diane Bourgeois de nouveau candidate dans Terrebonne-Blainville

Élections fédérales

Y aura-t-il des élections fédérales en 2009? Malgré les rumeurs qui circulent dans l’univers politique, il semble que le Bloc québécois n’ait pas l’intention d’attendre le déclenchement des élections pour compléter sa liste de candidats. Plus d’une centaine de militants du Bloc québécois de la circonscription de Terrebonne-Blainville se sont réunis, au centre Jean-Guy Cardinal à Sainte-Anne-des-Plaines, pour l’assemblée d’investiture de la députée en place, Diane Bourgeois.

Sans opposition, les militants ont renoué leur confiance envers Mme Bourgeois pour les représenter au Parlement d’Ottawa. «Je suis très émue de la confiance que vous réitérez en moi, et ce, pour une cinquième fois», de lancer la candidate.

Pourquoi un nouveau mandat au fédéral? «Lorsqu’on m’a demandé si je voulais continuer à défendre les valeurs et les intérêts du Québec à la Chambre des communes, la réponse suivante m’est venue immédiatement: comment voulez-vous que j’y renonce! Je suis en grande forme, j’ai une santé de fer et j’ai tellement de plaisir à travailler avec vous! Je carbure à votre contact», d’affirmer la députée de Terrebonne-Blainville.

Prenant la parole devant l’ensemble de ses militants, la députée de Terrebonne-Blainville a profité de l’occasion pour écorcher le chef du Parti libéral, Michael Ignatieff, sur ses affinités avec le Parti conservateur. «Le pouvoir dont parlent libéraux et conservateurs, c’est le pouvoir de ne rien dire et d’en être satisfait. En 2006, Michael Ignatieff affirmait que le Québec avait le droit d’être maître chez lui en matière de langue. Quelques mois plus tard, il votait contre le projet de loi du Bloc Québécois», d’ironiser Mme Bourgeois.

Invitée à titre de conférencière, la députée de Saint-Lambert, Josée Beaudin, a rappelé l’importance de la marche vers la souveraineté. «Comme vous, je rêve d’abord et avant tout au jour où nous pourrons, d’une voix commune, dire le oui le plus retentissant de l’histoire du Québec. Ce jour où nous pourrons enfin, nous, les députés du Bloc Québécois, revenir d’Ottawa pour toujours», a-t-elle déclaré.

Collègue de travail de la députée de Terrebonne-Blainville, à Ottawa, Mme Beaudin a vanté le travail de Diane Bourgeois et son assiduité dans l’ensemble des dossiers. «Diane Bourgeois est pour moi un modèle. Son expérience parlementaire est énorme et elle a occupé des postes au sein du Bloc Québécois qui, à mon sens, sont parmi les plus importants, que ce soit comme porte-parole en matière de logement social, de pauvreté, de développement social ou encore de condition féminine», de mentionner Mme Beaudin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top