- PUBLICITÉ -
Deux anciens maires pourraient être candidats conservateurs

Les anciens maires Yvan Patry et Lucie Leblanc pourraient fort bien défendre les couleurs du Parti conservateur du Canada lors des prochaines élections fédérales.

Deux anciens maires pourraient être candidats conservateurs

En vue des prochaines élections fédérales

Deux anciens maires de municipalités de la MRC de Deux-Montagnes pourraient fort bien se retrouver candidats pour le Parti conservateur du Canada lors des prochaines élections fédérales, lesquelles pourraient être déclenchées au lendemain du prochain budget fédéral, dont le dépôt est prévu au cours du mois de mars.

En effet, l’ex-maire d’Oka, Yvan Patry, et l’ex-mairesse de Sainte-Marthe-sur-Le-Lac, Lucie Leblanc, sont les noms avancés ces temps-ci comme candidats potentiels pour les conservateurs de Stephen Harper.

Pour un, l’ancien maire d’Oka, Yvan Patry, a fait à tout le moins un pas en ce sens puisqu’il est devenu, samedi soir dernier, le nouveau président de l’Association du Parti conservateur de la circonscription d’Argenteuil-Papineau-Mirabel. Depuis plusieurs semaines déjà, les rumeurs autour d’un retour en politique impliquant M. Patry circulaient dans les différents réseaux politiques et communautaires des MRC de Deux-Montagnes et de Mirabel.

Yvan Patry commente

S’il n’a pas été possible de parler directement à M. Patry, malgré des appels logés en ce sens, celui-ci a cependant commenté, par voie de communiqué de presse, son retour en politique, sans toutefois faire allusion au fait s’il sera candidat ou non. «Pour moi, le fait d’avoir passé le flambeau au niveau municipal ne signifie pas la fin de ma carrière politique. Au contraire, j’ai maintenant les coudées franches afin de pouvoir m’investir à un autre niveau et ainsi continuer à défendre des dossiers qui me sont familiers et de représenter les intérêts d’une population que j’aime et que je connais par cœur», a-t-il déclaré.

Reconnu comme sympathisant libéral sur la scène provinciale, M. Patry a aussi précisé que son association avec le Parti conservateur du Canada est un choix logique. «Ce parti incarne les valeurs et les principes auxquels j’adhère depuis toujours. Il s’agit en fait de la seule véritable formation politique qui fonde ses politiques et ses actions sur une volonté manifeste de respecter l’équilibre nécessaire entre la responsabilité fiscale, les politiques sociales progressistes et les responsabilités et les droits individuels. En ce sens, le Parti conservateur est le seul parti national qui représente fidèlement le Canada du XXIe siècle», a-t-il soutenu, non sans vanter les qualités du premier ministre Harper.

Il est cependant trop tôt pour parler de la nomination de M. Patry comme candidat conservateur en vue de la prochaine élection fédérale. «Le Parti conservateur n’a remis aucune fiche de candidat encore dans Argenteuil-Papineau-Mirabel. Peut-être qu’Yvan Patry souhaite se présenter, mais pour l’instant le Parti conservateur n’a pas désigné de candidat officiel», a mentionné Marc-André Leclerc, responsable politique pour le Québec pour le Parti conservateur fédéral, restant prudent dans ses propos.

On se rappellera qu’Yvan Patry a quitté la politique municipale en 2009. Il a été maire d’Oka pendant 24 ans, avant de se retirer. Il a accumulé les fonctions de préfet de la MRC de Deux-Montagnes, de président du Centre local de développement (CLD) de la MRC de Deux-Montagnes et de président du Conseil régional de l’environnement des Laurentides. Parmi ses grandes réalisations, on se souviendra qu’il a piloté le dossier de l’achat de l’Abbaye d’Oka.

Lucie Leblanc dans Rivière-des-Mille-Îles?

Aussi, il est fortement question que l’ex-mairesse et ex-députée Lucie Leblanc rejoigne à son tour les rangs du Parti conservateur du Canada et défende les couleurs de cette formation dans la circonscription électorale de Rivière-des-Mille-Îles.

Jointe par L’ÉVEIL, Mme Leblanc n’a pas nié la rumeur, mais a ajouté vouloir s’accorder encore quelques semaines avant de prendre une décision finale. «Oui, il y a un intérêt certain. Des gens m’ont approchée en ce sens. Mais je souhaite prendre un peu de recul avant d’annoncer quoi que ce soit. Avec tout ce que l’on entend sur les politiciens, c’est un pensez-y-bien. Malheureusement, ce sont les mauvais garnements qui font la manchette, et l’on ne parle pas assez de ceux qui font des bons coups. Mais, je suis une femme de défi, et quand j’embarque, j’embarque», a répondu sans détour Mme Leblanc. Celle-ci a ajouté qu’une éventuelle candidature avec les conservateurs serait une continuité dans son cheminement politique.

Rappelons que Mme Leblanc a été conseillère municipale à la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac de 1998 à 2002 et mairesse de celle-ci de 2002 à 2005. Elle a également profité de la vague adéquiste en mars 2007, alors qu’elle a été élue députée de Deux-Montagnes sous cette bannière. Toujours avec l’Action démocratique du Québec, elle a cependant été défaite à l’élection suivante, en décembre 2008.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top