- PUBLICITÉ -
Déception palpable dans le clan Laurin

C’est entourée de ses trois fils et d’une de ses belles-filles que Monique Laurin s’est présentée à son local électoral, quelques minutes seulement avant que sa défaite ne soit rendue officielle.

Déception palpable dans le clan Laurin

Candidate libérale défaite dans Groulx

Avant même que le résultat proclamant vainqueur le candidat péquiste dans Groulx ne soit officiellement dévoilé, la déception était déjà palpable du côté du clan libéral. Puis, la candidate Monique Laurin est apparue, entourée de ses trois fils et c’est sous une salve d’applaudissements que ses supporteurs l’ont accueillie. «Quelle grande dame», pouvait-on entendre dans la salle.

Calme et posée, Mme Laurin a d’abord tenu à remercier tous ceux et celles qui ont contribué à sa campagne électorale, famille, collègues, amis et bénévoles. «Vous m’avez portée à travers les activités. Grâce à vous, on a tous vécu l’espoir que le comté de Groulx redevienne libéral», a-t-elle mentionné, avant d’ajouter: «Le choix a été différent et les gens ont choisi de faire confiance à M. Gauvreau. Sachez que je respecte ce choix».

La candidate défaite a ensuite souligné que c’est avec beaucoup d’honneur qu’elle aura défendu les couleurs du Parti libéral dans Groulx au cours des dernières semaines et qu’elle aurait beaucoup aimé «faire partie de l’équipage de Jean Charest». «Mais je salue la décision des gens de Groulx», a-t-elle insisté. Mme Laurin a finalement pris le temps de remercier individuellement tous les membres de son équipe électorale et du comité local. «Continuez, j’ai confiance en vous!», a-t-elle ensuite lancé.
À une prochaine peut-être

Invitée à commenter justement le choix des électeurs de Groulx, Mme Laurin, dans un premier temps, a précisé qu’elle désirait d’abord prendre le temps d’analyser les résultats. «Tout au long de ma campagne, j’ai senti l’appui des gens. Alors, je ne sais pas», a-t-elle avancé, visiblement déçue de la tournure des évènements.

Reste qu’au-delà de la défaite électorale, Monique Laurin affirme avoir retiré beaucoup de cette première expérience à titre de candidate. «J’ai rencontré des groupes de personnes que je n’ai pas l’habitude de côtoyer dans le cadre de mes fonctions. Des gens lumineux qui m’ont permis de vivre une expérience humaine extraordinaire», a-t-elle mentionné. Poursuivra-t-elle son action politique? «Peut-être qu’éventuellement une autre occasion se représentera. Je ne ferme pas la porte. Pour l’instant, je retourne à mes fonctions de directrice générale du collège Lionel-Groulx et je poursuivrai mon action politique comme je l’ai toujours fait, avec les partenaires socio-économiques de la région», a-t-elle simplement déclaré.

Mentionnons que Monique Laurin a été défaite par le candidat péquiste, René Gauvreau, par seulement 403 voix, alors que le taux de participation des électeurs dans le comté de Groulx a atteint les 61,33 %.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top