- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Date limite pour une demande : 23 mai

Approbation référendaire du projet

Le projet de règlement 1418-8 P2 modifiant le règlement de zonage en vue du projet d’habitations Clé d’or peut être soumis pour approbation référendaire.

Les résidants désireux d’enclencher cette opération doivent suivre une procédure précise. Une demande en bonne et due forme doit être soumise au bureau du greffe de l’hôtel de ville de Blainville avant le 23 mai, à 17 h. Des formulaires à cet effet sont disponibles au Complexe municipal de Blainville situé au 1000, rue du Plan-Bouchard.

Un minimum de 12 signataires parmi les résidants de la zone visée doit accompagner le formulaire pour que la demande soit valide.

«J’invite les personnes qui souhaitent aller de l’avant avec le processus d’approbation référendaire à venir me rencontrer à mon bureau afin que la procédure leur soit bien expliquée et que le tout soit effectué adéquatement», a mentionné le directeur des services juridiques à la Ville de Blainville, Me Claude Bertrand.

Au sein du noyau de résidants s’opposant au projet Clé d’or dans sa forme actuelle, plusieurs ont mentionné être prêts à revêtir de leur signature le document pour soumission à approbation référendaire, élément qui a sans doute incité l’administration Cantin à remettre à plus tard l’adoption du second projet de règlement modifiant le règlement de zonage.

Parmi la quinzaine de citoyens qui ont défilé au micro lors de la période de questions pour émettre leurs craintes, Éric Craig, domicilié sur la 98e avenue Ouest, s’est fait en quelque sorte leporte-parole du voisinage et a traduit de façon très articulée le sentiment partagé par les gens de son voisinage.

«Nous avons pris connaissance des plans et ça ne nous plaît pas. Si ce projet devait se faire, j’espère que ce sera dans le respect de l’homogénéité visuelle du quartier et en considérant la sécurité des enfants. Nous ne pouvons supporter plus de circulation automobile qu’il y en a présentement», a-t-il signifié sous l’acquiescement de ses voisins par salve d’applaudissements.

Basée sur une moyenne d’environ deux véhicules par famille, l’aménagement de 140 unités de logement ferait en sorte que 240 à 280 automobiles supplémentaires circuleraient dans le secteur, évaluent M. Craig et le conseiller indépendant du quartier des Hirondelles, Louis Lamarre.

«Je ne suis pas urbaniste, mais je crois que l’idéal serait d’opter pour la construction de résidences unifamiliales à la place d’habitations en copropriété de trois étages avec une rue en forme de fer à cheval pour donner accès au quartier via boulevard du Curé-Labelle», a recommandé M. Craig.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top