- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Citoyennes, faites vos marques!

Réseau des femmes des Laurentides

Saviez-vous que, dans les Laurentides, il y a encore très peu de femmes qui occupent un poste de pouvoir à titre d’élues?

Selon les statistiques de l’élection municipale de 2009, il semble que, dans la majorité des MRC qui forment la région, les femmes occupent une très faible portion des sièges à titre de mairesse ou encore comme conseillère municipale.

C’est dans la MRC de Thérèse-De Blainville que l’on retrouve le plus grand nombre de mairesses (43 %), suivie des MRC des Laurentides (25 %), Antoine-Labelle (24 %) et Deux-Montagnes (14 %). Dans les MRC d’Argenteuil, de Mirabel et de Rivière-du-Nord, aucune femme n’occupe un poste de mairesse.

Pour ce qui est des conseillères municipales, les statistiques sont similaires dans l’ensemble des MRC, à l’exception de Mirabel où aucune femme ne siège au sein du conseil municipal. Encore une fois, c’est dans la MRC de Thérèse-De Blainville qu’on retrouve le plus de femmes, avec 30 %, suivie de Deux-Montagnes, avec 31 %. Les autres MRC obtiennent en moyenne entre 25 % et 27 %.

Afin d’augmenter le nombre de femmes à des postes d’influence, la ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, Rona Ambrose, a accordé une aide financière de 129 595 $ au Réseau des femmes des Laurentides, dans le cadre de son programme Citoyennes, faites vos marques! Le but: encourager les femmes à jouer un rôle plus actif dans la prise de décisions au sein de leurs collectivités.

«Notre gouvernement souhaite que les femmes de toutes les collectivités et de tous les horizons relèvent le défi de l’exercice du pouvoir et de la prise de décisions et qu’elles aident ainsi les collectivités et le Canada à prospérer. Le financement que nous avons octroyé à des projets, par l’entremise du Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada, a presque doublé depuis 2006. Nous croyons que la sécurité économique et physique des femmes, ainsi que leur participation au pouvoir profite à tout le pays», peut-on lire dans le communiqué de presse de la ministre.

«Grâce à ce projet, des femmes de toute la région des Laurentides apprendront à participer à la prise de décisions et à créer des comités de femmes dans leur municipalité. Le projet ira à la rencontre des femmes qui vivent en région rurale ou éloignée, y compris les autochtones et les immigrantes, pour leur permettre d’acquérir les compétences dont elles ont besoin pour être des citoyennes actives», a déclaré Marie Turcotte, présidente du Réseau des femmes.

Rappelons que le Réseau des femmes des Laurentides a été créé en 1987. Il est un regroupement régional qui rassemble et représente les groupes de femmes des Laurentides. L’organisme travaille avec ses membres à améliorer les conditions de vie des femmes dans une perspective d’égalité entre les sexes et de justice sociale.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top