- PUBLICITÉ -
Charmaine Borg: d’étudiante à députée

La députée néo-démocrate de Terrebonne-Blainville, Charmaine Borg.

Charmaine Borg: d’étudiante à députée

Élue dans Terrebonne-Blainville

Elle a 20 ans et vit à Montréal depuis quatre ans. Étudiante en sciences politiques à l’Université McGill, elle est aussi coprésidente du NPD McGill et travaille, depuis 2008, avec le député néo-démocrate Thomas Mulcair.

«J’ai toujours été intéressée par la politique», confiait-elle lors de sa toute première entrevue, lundi soir, quelques heures à peine après le dévoilement des résultats qui la proclamaient, sans l’ombre d’un doute, nouvelle députée de la circonscription de Terrebonne-Blainville.

Mais qui est donc Charmaine Borg? Et d’où lui est venue cette soudaine envie de prendre une part aussi active à cette élection? La question se pose, d’autant qu’elle n’a fait aucune campagne dans la circonscription et que malgré nos demandes répétées auprès du service des communications du NPD, aucune entrevue n’avait, avant le soir même des élections, pu être réalisée.

«Dès le début de la campagne, j’ai voulu donner aux gens la possibilité de voter NPD. C’est pourquoi je me suis inscrite à titre de candidate», relate-t-elle, dans un français impeccable. Issue d’une famille modeste d’un petit village de l’Ontario, Mme Borg a vu ses parents se battre toute leur vie pour maintenir à flots leur famille. D’où son intérêt pour la chose politique. «Je veux travailler pour améliorer l’accessibilité pour tous, autant en éducation qu’au niveau du logement», a-t-elle ajouté.

Impliquée dans le milieu communautaire depuis plusieurs années, Mme Borg s’est vue remettre à ce chapitre, en 2008, le prix du Lieutenant Gouverneur pour l’action bénévole communautaire après avoir fondé un programme de théâtre pour enfants démunis.

Surprise, mais déterminée

Reste que la victoire de son parti, et surtout son ampleur, ont véritablement pris par surprise la nouvelle députée. Rappelons que Mme Borg a récolté 28 236 votes, soit 49,37 % des suffrages, défaisant sans difficulté la bloquiste Diane Bourgeois (17 634 votes) et terminant loin devant ses autres adversaires, le conservateur Jean-Philippe Payment (5 222) et le libéral Robert Frégeau (4 885). Quant à Michel Paulette, du Parti vert du Canada, il a récolté 2,13 % du suffrage avec 1 218 votes. «On savait que le NPD allait faire des gains, mais on ne se doutait pas que ça allait être aussi fort», a-t-elle admis.

Or, désormais élue, Mme Borg entend opérer en mode apprentissage, changer son statut d’étudiante à députée et faire ce qu’il faut pour honorer ses nouvelles fonctions. «Pour le moment, je n’ai pas de plan de match. Je vais me lever demain matin et faire de mon mieux. Je vais probablement poursuivre mes études, mais à temps partiel», a-t-elle indiqué.

Parmi ses premiers gestes, l’ouverture de son bureau, dans la circonscription, au cours des prochaines semaines. À suivre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top