- PUBLICITÉ -
«Ça sent la panique» – Louis Lamarre, conseiller à l’opposition

(Photo Pierre Latour)

«Ça sent la panique» – Louis Lamarre, conseiller à l’opposition

Le conseiller municipal du quartier des Hirondelles et seul représentant de l’opposition à Blainville, Louis Lamarre, estime que la réaction du maire François Cantin dans le dossier Kramer est le résultat d’un état de panique.

«À chaque fois qu’un scandale éclate, le maire Cantin clame que c’est la faute de l’opposition. Il serait grand temps que le maire cesse de vouloir tout cacher et prenne ses responsabilités une fois pour toutes», dit-il.

Au sujet des déclarations du maire Cantin voulant que l’opposition alimente le scandale par la voie des médias, M. Lamarre est d’avis que le dossier Kramer est d’intérêt public et que la population gagne à être informée à propos de faits et gestes aussi sérieux. Selon M. Lamarre, on ne tire aucun avantage à semer l’inquiétude auprès des Blainvillois.

Ce dernier rappelle qu’il est de son devoir d’agir comme chien de garde des intérêts des citoyens. Quant à la théorie évoquée par François Cantin d’une présumée machination politique contre lui et résultant du fait que l’avocat de Karlo Kramer, Me Pierre Paquin, est également son avocat, il apporte quelques nuances: «Me Paquin est mon avocat depuis plusieurs années et il est un avocat jouissant d’une très bonne réputation dans le monde municipal. Il est tout a fait normal que des gens fassent appel à ses services et c’est ce que M. Kramer a fait».

«Me Paquin m’a défendu avec brio en Cour supérieure et en Cour d’appel contre l’administration Cantin dans une cause d’accès à l’information que nous avons gagné d’ailleurs et qui a coûté 45 000$ en deniers publics aux contribuables de Blainville», de préciser le conseiler municipal.

M. Lamarre entend publier un communiqué de presse sous peu. Au moment d’écrire ses lignes, il n’était pas en mesure de commenter davantage.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top