- PUBLICITÉ -
Victoire Perreault

Élu dimanche, Richard Perreault entame un second mandat à la mairie de Blainville.

Balayage du Vrai Blainville : Richard Perreault parle d’un vote de confiance «exceptionnel»

Maire sortant de Blainville, Richard Perreault et les membres de son équipe du Vrai Blainville ont tout balayé sur leur passage, dimanche, lors des élections municipales. Alors que le chef du Vrai Blainville a obtenu plus de 75 % des votes pour défaire son adversaire, Florent Gravel, de Mouvement Blainville, tous les candidats de son équipe ont été élus comme conseillers.

«Ce fut une belle soirée. Nous avons opté pour une belle campagne positive et cette stratégie a porté fruit. Il s’agit d’un vote de confiance exceptionnel des Blainvillois et Blainvilloises», a d’abord déclaré M. Perreault qui a expliqué son retour à l’hôtel de ville de Blainville, pour un second mandat, par la campagne propre qu’il a menée depuis le début de septembre.

«Tout au long des huit semaines de campagne, les candidats du Vrai Blainville ont proposé des engagements réalistes. J’étais sur le terrain sept jours sur sept à leur côté et nous avons cogné à toutes les portes de la ville. À chaque fois, nous obtenions des réponses réconfortantes de citoyens qui nous disaient avoir apprécié notre travail des quatre dernières années.»

S’il y a une leçon à tirer de ces élections, de dire Richard Perreault, c’est bien qu’il est préférable de parler de l’avenir plutôt que d’événements passés.

«Le message est clair, dit-il. En 2017, les électeurs souhaitent être témoins d’une campagne d’idées. On ne peut avoir leur faveur en dénigrant les autres.»

Maintenant qu’il a obtenu cette «faveur» des citoyens, Richard Perreault est conscient du travail qui l’attend au cours des quatre prochaines années.

«Ce vote de confiance que nous venons d’obtenir est lourd de responsabilités. Nous devons maintenant être excellents, réaliser nos engagements et continuer à être à l’écoute de nos citoyens. C’est la seule façon de faire!»

Florent Gravel quitte la vie politique

Amer de la cuisante défaite qu’il a encaissée, dimanche, Florent Gravel a félicité son adversaire et annoncé du même souffle son retrait de la vie politique.

Selon lui, le faible taux de participation enregistré à l’élection de dimanche (38 %), combiné à la température maussade, le jour du vote, sont des facteurs qui expliquent en partie la défaite des siens.

«Je pense que les Blainvillois manquent de sérieux et de rigueur puisqu’ils n’ont pas été voter», a lancé à ce sujet M. Gravel qui était pourtant confiant de se retrouver enfin à l’hôtel de ville de Blainville au terme d’une 3e campagne électorale à la mairie.

«Je pensais bien que l’information que j’avais fait circuler ouvrirait les yeux aux Blainvillois. Je suis extrêmement déçu qu’ils ne l’aient pas prise au sérieux. Ils devront maintenant vivre avec les conséquences pour un autre 4 ans!»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top