- PUBLICITÉ -
Ayoub renverse Dalle-Vedove

(Photo Yves Déry)

Ayoub renverse Dalle-Vedove

Lorraine

Le maire sortant Boniface Dalle-Vedove aura lui-même généré sa propre opposition à la mairie de Lorraine en congédiant deux de ses conseillers, Ramez Ayoub et Lynn Dionne, lesquels sont revenus en fondant leur propre parti pour finalement congédier toute l’Équipe Dalle-Vedove. Ramez Ayoub revenait donc par la grande porte de la mairie et c’est en termes de mobilisation qu’il commentait cette victoire d’équipe.

Il nous a fallu attendre jusqu’à minuit pour commencer à voir les résultats apparaître et les visages s’allonger du côté de l’Équipe Dalle-Vedove, que plusieurs donnaient gagnante. Ce fut donc très serré jusqu’à la ligne d’arrivée, que l’Équipe Ayoub a finalement franchie en bloc, aux petites heures du matin.

Ramez Ayoub défaisait donc le maire sortant avec un total de 1 809 votes contre 1 730 pour Boniface Dalle-Vedove, à la faveur d’une participation au scrutin à hauteur de 50,6 %.

Il faut savoir que la plupart des postes de conseillers ont été obtenus par une marge de moins de 100 voix parmi les 3 539 votes valides, sur une possibilité de 6 994 électeurs.

Sauf pour la conseillère sortante Lynn Dionne et cofondatrice de l’opposition, qui remportait le siège numéro 3 de façon décisive, avec 56,9 % du suffrage contre 43,1 % pour Jean-Philippe Meloche. Une victoire d’autant plus savoureuse que la politicienne avait été évincée de l’Équipe Dalle-Vedove à la faveur du nouveau venu en politique.

Par ailleurs, la candidate Michèle Tremblay défaisait André W. Bédard avec 54,2 % contre 45,8 % au siège numéro 6, quoique les autres gains de l’Équipe Ayoub furent plus serrés, notamment lorsque Jean Comtois obtenait 51,6 % du vote face à Lyne Rémillard qui amassait 48,45 % des voix au siège numéro 1.

Kathleen Otis aussi gagnait le siège numéro 2 avec 51,5 % des votes contre 48,5 % pour le conseiller sortant Sylvain Perron. Chantal Leroux délogeait par ailleurs la conseillère déléguée à la culture Marie-José Magnin avec une petite majorité de 51,35 % du suffrage au siège numéro 4, tandis que Weena Pilon remportait la seule lutte à trois, celle du siège numéro 5, avec 43,2 % du vote exprimé vis-à-vis Isabelle Lacasse qui recevait 41,7 % de l’appui populaire, alors que le seul indépendant, Jean-François Tremblay, recueillait 15,2 % des voix.
«On s’explique très mal le choix de la population», de commenter Boniface Dalle-Vedove, visiblement ébranlé par cette défaite. La voix cassée par l’émotion, l’ex-maire plaidait «le contexte de méfiance, la campagne de peur et la désinformation», pour expliquer ce revirement de situation.

La conseillère Lyne Rémillard a tenu à souligner le courage politique dont son chef a fait preuve et Marie-José Magnin de témoigner de la difficulté de vendre la culture au niveau municipal, ce qui était son rôle jusqu’à dimanche dernier. Jean-Philippe Meloche et Isabelle Lacasse disaient apprécier la place faite aux jeunes par Boniface Dalle-Vedove, en qui André W. Bédard réitérait toute son allégeance.

Sylvain Perron régissait de façon sereine en disant vouloir surveiller l’Équipe Ayoub au cours des quatre prochaines années.

Boniface Dalle-Vedove, accompagné de son mentor Gilles Pelletier, terminait en remerciant son personnel politique ainsi que les bénévoles, pour conclure sur «un jour sombre pour Lorraine».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top