- PUBLICITÉ -
Accident impliquant une auto-patrouille

Les résidants du 14, Blainville Est ont vu leur matinée quelque peu perturbée, le lundi 31 janvier.

Accident impliquant une auto-patrouille

Sainte-Thérèse

Un accident impliquant une auto-patrouille de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville (RIPTB) est survenu dans la matinée du lundi 31 janvier, à Sainte-Thérèse.

Il était environ 8 h quand le conducteur de l’auto-patrouille roulait sur la rue Blainville, direction est, gyrophares allumés, alors qu’il était appelé à se rendre sur les lieux d’un accident avec blessés, à l’angle de la rue Dagenais.

Selon l’inspecteur Francis Lanouette, de la RIPTB, le policier suivait à ce moment un véhicule dont le conducteur n’aurait apparemment pas noté sa présence. Comme il ne laissait pas la voie libre au policier, celui-ci aurait alors entrepris de le contourner par la gauche. Au même moment, l’automobiliste aurait amorcé un virage à gauche, sur la rue Tassé, rendant la collision inévitable.

Après l’impact, les deux véhicules se sont retrouvés dans une entrée où deux autres automobiles étaient stationnées. L’accident a causé un certain émoi dans le voisinage et d’emblée chez les résidants du 14, Blainville Est, qui ont vu leurs voitures pour le moins amochées.

Dans une lettre ouverte qu’il a fait parvenir au journal, le propriétaire du 14, Blainville Est questionne, entre autres, le jugement du policier qui, selon lui, aurait dû faire preuve de prudence, puisque le tout s’est produit dans une zone scolaire (les écoles secondaires Saint-Gabriel et Notre-Dame se trouvent effectivement dans ce secteur).

À cet effet, l’inspecteur Lanouette indique que, chaque fois qu’une auto-patrouille est impliquée dans un accident, l’enquête est automatiquement confiée à un autre corps policier, celui de Blainville en l’occurrence. Au moment où nous avons parlé à M. Lanouette, le rapport n’avait pas encore été complété.

Celui-ci précise par ailleurs qu’il existe des directives liées à la conduite d’urgence. «À la Régie, nous avons un moniteur en conduite d’urgence. Si le rapport comportait des recommandations en ce sens, il est clair que le policier pourrait avoir à refaire ses classes», indique l’inspecteur Lanouette, en substance.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top