- PUBLICITÉ -
Abattage d’arbres prévu: contrer l’agrile du frêne à Boisbriand

La mairesse de Boisbriand

Abattage d’arbres prévu: contrer l’agrile du frêne à Boisbriand

L’agrile du frêne est un insecte ravageur originaire de l'Asie orientale, qui a été découvert pour la première fois au Canada et aux États‑Unis en 2002. Mesurant entre 7 et 14 mm, l’insecte s’attaque aux frênes, limitant sa résistance et tuant le peuplement de frênes un ou quatre ans après l’infestation.

Faisant partie désormais des nombreuses villes du Québec à être aux prises avec l’agrile du frêne, la Ville de Boisbriand a mis sur pied son Plan d’action qui consistera à lutter contre l’infestation de l’insecte sur son territoire.

Ainsi, la Ville effectuera au cours des prochains mois le traitement des frênes de plus de 25 cm par un insecticide biologique (TreeAzin), l’abattage des frênes de moins de 25 cm démontrant des signes de dépérissement avancé et la plantation d’essences variées en remplacement des frênes abattus.

«Le frêne se guérit à 95 % seulement s’il n’est pas atteint à plus de 30 %», a expliqué la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato.

Les dépenses prévues pour contrer l’insecte ravageur ont été évaluées à un peu plus de 200 000 $. Ceci inclut l’abattage des frênes malades, leur déchiquetage, les plans de communication divers, la plantation de nouveaux arbres, les traitements (valable pour deux ans), etc.

«La population est invitée à vérifier ses propres frênes et à communiquer avec la Ville; que l’arbre semble en santé ou non», d’ajouter la mairesse.

Ligne verte: 450‑435‑1954, poste 444.

Soulignons qu’une centaine de frênes seront remplacés dans la ville de Boisbriand.

Selon la contremaître au Service des travaux publics de la Ville de Boisbriand, Marie-Diane Bessette, «la situation est sous contrôle et les arbres qui seront coupés le seront en raison de leur petite taille ou parce qu’ils sont en mauvaise santé».

Indices d’infestation

Les signes que le frêne est atteint de l’agrile sont les suivants: éclaircissement de la cime, galeries en forme de «S» sous l’écorce, pousses adventives sur le tronc, fendillement vertical de l’écorce, trou d’émergence en forme de «D» (3‑4 mm).

Identification d’un frêne

Vous reconnaîtrez le frêne grâce à sa feuille composée de 5 à 11 folioles, ses fruits allongés (samares) persistant souvent une partie de l’hiver, ses branches opposées disposées par paires, et son écorce en crêtes en forme de losange.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top