- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

48 heures de vélo pour les enfants malades

Fais un voeu

Les Boisbriannais Sylvain Le Riche, Jean-Daniel Lemay-Cadieux, Marc-Antoine Rioux et Francis Rolland ajouteront bien des kilomètres à leur compteur, cette fin de semaine. Ces derniers, ainsi que leurs coéquipiers Daniel Rolland, de Laval, et Alain Guillemette, de LaSalle, enfourcheront leur vélo et feront partie des 240 cyclistes du 48 h vélo organisé sur le circuit Gilles-Villeneuve au profit de l’organisation Fais-Un-Vœu Québec.

Ce sera la deuxième fois en autant d’années que les six amis, qui forment l’équipe Les Extrêmes, participeront à cette collecte de fonds qui en est à sa quatrième édition. L’initiative remonte à 2009, lorsque le pompier Sylvain Le Riche et l’un de ses confrères du service des incendies de Boisbriand cherchaient une cause à soutenir. «Nous avons ciblé cette cause puisque c’était destiné aux enfants, car les enfants, c’est l’avenir. Et en plus, c’était combiné à du vélo, raconte le capitaine de l’équipe qui roule habituellement plus de 2 000 kilomètres par année. L’an dernier, on voulait voir c’était quoi, comment ça se passait, et nous sommes revenus emballés.»

La solidarité entre les cyclistes, l’organisation et les bénévoles, c’est ce qui a surtout plu au groupe. «Tout le monde se bat pour la même chose. C’est vraiment excitant», explique celui qui, à titre de capitaine, aura l’honneur d’ouvrir le bal et sera le premier relayeur de son équipe.

Jour et nuit, les six cyclistes se relaieront afin d’avoir toujours un membre de l’équipe en piste. «48 heures à six personnes, ça fait huit heures de vélo chacun. Il faudra rouler aussi la nuit» précise Le Riche, qui était resté en selle pour un total de 15 heures et 40 minutes l’année dernière. «En plus d’amasser de l’argent, c’est un grand défi physique. On ne dormira pas beaucoup, mais aussi, il faudra pédaler malgré toutes les conditions», explique celui qui espère que les nuits ne seront pas trop fraîches et que la pluie ne sera pas du rendez-vous.

Objectif dépassé

Au moment d’écrire ces lignes, les Extrêmes avaient amassé 8 785 $, ce qui est déjà plus que leur objectif, qui était de réunir 8 500 $, le double de ce qu’ils avaient récolté en 2009.

La barre des 8 000 $ est particulière puisque cela permet à l’équipe de parrainer un enfant, ce qui veut dire que la somme amassée lui permettra de réaliser son vœu. Les six coéquipiers connaîtront l’enfant jumelé avec eux samedi soir, et auront peut-être même l’occasion de le rencontrer. «Nous avions entendu des témoignages d’enfants, l’année dernière, et nous avions trouvé ça assez émouvant. C’est pourquoi, cette année, nous avons commencé notre campagne tôt pour être parmi les premiers à réunir les 8 000 $ et de pouvoir parrainer un enfant», raconte Sylvain Le Riche, qui tient à remercier tous les gens qui ont supporté l’équipe dans cette aventure.

Il est toujours possible de faire des dons en consultant le site Internet de l’événement, au [www.makeawish.ca/french].

Ce n’est cependant pas la seule façon d’encourager Les Extrêmes. «Les gens peuvent venir rouler avec nous pendant la journée, ou tout simplement venir nous encourager au circuit Gilles-Villeneuve», rappelle-t-il.

Le coup d’envoi a été donné dès 13 h 30, vendredi, et les cyclistes pédaleront jusqu’à 13 h, dimanche.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top