Alexandra Lacasse-Courchesne parmi les étoiles montantes canadiennes du ski alpin

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après avoir été victime d’un grave accident

Il y a un peu plus de deux ans, la Térésienne Alexandra Lacasse-Courchesne a été victime d’un grave accident et depuis jeudi dernier, elle prend part à un camp au Colorado avec les étoiles montantes du Canada en ski alpin.

Alexandra venait de terminer son entraînement avec d’autres membres de l’équipe de la division laurentienne quand ils ont décidé, en passant par là, d’aller s’amuser à faire des sauts au skate park.

C’est alors que la jeune fille a été victime d’une vilaine chute et s’est retrouvée en convulsion et inconsciente. Ce n’est que six heures plus tard, à l’hôpital, qu’elle a repris conscience, mais encore aujourd’hui, il y a un bon dix heures qu’elle n’est pas en mesure de se remémorer.

«Ma première erreur fut d’aller là avec mes skis de super G qui sont pas mal plus longs, a-t-elle avoué. Aussitôt que j’ai eu le o.k. des médecins, c’était important pour moi de retourner sur les pistes.»

Il faut dire qu’Alexandra a le ski alpin dans le sang. Sa mère, Lynn Lacasse, a fait partie de l’équipe nationale pendant plusieurs années, terminant à quelques occasions parmi les 30 meilleures en Coupe du monde, en plus d’être championne canadienne à quatre reprises.

Sa tante, Josée Lacasse, a pris part aux Jeux olympiques de Calgary, en 1988, où elle a terminé 11e en slalom géant et 16e en slalom.

C’est donc vers l’âge de deux ans que la jeune Térésienne a mis les skis pour la première fois et dès lors, elle a eu la piqûre.

Espoirs canadiens

Jeudi dernier, elle a pris l’avion en direction du Colorado pour prendre part à un camp de développement organisé par Alpin Canada avec les étoiles montantes du pays. Un seul skieur et une seule skieuse du Québec ont été sélectionnés.

Âgée de 15 ans, Alexandra a connu une excellence saison 2011-2012 pour recevoir cette invitation. Elle est montée sur le podium à chacune de ses courses en sol québécois, sauf lors des Championnats provinciaux. «Je n’ai pas connu une bonne compétition», a admis Lacasse-Courchesne.

C’est grâce à une toute nouvelle discipline, le ski-cross, qu’elle remporté le titre de meilleure skieuse au Québec, au terme de la dernière saison. Sa constance a fait en sorte qu’elle a été invitée à une compétition CanAm, puisque les deux meilleures skieuses de la province recevaient un sauf-conduit.

À cette compétition, elle fut la représentante de l’unifolié la plus rapide au géant, seule une Américaine ayant fait mieux qu’elle. Ce résultat lui a valu une invitation à la Whistler Cup.

La Whistler Cup est une compétition internationale prisée par plusieurs pays comme le Japon, la Suisse et la Chine, pour ne nommer que ceux-là. Les meilleurs jeunes skieurs s’y retrouvent.

«C’est la première fois que j’avais l’occasion de me mesurer à ces filles. J’ai été impressionnée par les filles de l’Ouest. J’espère y retourner cette année afin d’avoir de meilleurs résultats», dit-elle.

Deux semaines en Argentine

Avant d’entreprendre sa saison, elle participera à un autre camp, mais cette fois avec les membres de son équipe de la division laurentienne. Celui-ci aura lieu en Argentine, du 30 novembre au 14 décembre.

Parallèlement à sa carrière de skieuse, Alexandra complète sa 4e secondaire, à l’école Saint-Gabriel, à Sante-Thérèse, dans un programme Sport-Études où elle côtoie plusieurs autres jeunes athlètes, comme ses coéquipières de soccer.

Jusqu’à cet été, l’athlète de Sainte-Thérèse pratiquait le soccer durant la saison estivale et elle évoluait au niveau AAA, mais elle a décidé d’accrocher ses souliers à crampons pour se consacrer au ski alpin.

Organisations: CanAm, école Saint-Gabriel

Lieux géographiques: Québec, Jeux olympiques de Calgary, Colorado Argentine Japon Suisse Chine Sante-Thérèse Sainte-Thérèse

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires