«Une défaite qui fait mal» —Éric Marier

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Football collégial - Division 2

Après avoir pris les devants 14-0 au premier quart, samedi dernier, contre les Diablos du collège de Trois-Rivières, les Nordiques on vu le ciel leur tomber tombé sur la tête et ont finalement plié l’échine 26-23.

Jonathan Chevalier a été le receveur de prédilection de Simon Girard-Lalonde, samedi. Le numéro 80 des Nordiques a attrapé 10 ballons, pour un total de 153 verges de gain, en plus de marquer un touché.

Il s’agit du troisième revers en trois matchs des représentants du collège de Lionel-Groulx. En cette première saison en Division 2, l’entraîneur Éric Marier avait fixé, pour ses ouailles, l’objectif d’une participation aux séries éliminatoires. «C’est toujours notre objectif, mais disons qu’il est minuit moins cinq», a-t-il mentionné.

L’an dernier, les Diablos ont été les derniers à se qualifier pour le tournoi automnal et ils présentaient une fiche de trois gains et six revers. Les Nordiques devront goûter à la victoire prochainement s’ils espèrent prolonger leur saison.

«Disons que, pour nous, les séries éliminatoires débutent samedi (les Islanders du collège John Abbott seront les visiteurs au parc Ducharme à compter de 19 h). Il faudra jouer avec la crainte de ne pas jouer la semaine suivante», avise l’entraîneur.

Film du match

Samedi dernier, les Térésiens ont commencé le match en force. Ils ont tout d’abord stoppé la première poussée offensive des Diablos, avant de réussir un majeur dès leur première possession.

Jonathan Chevalier a apporté le ballon à une verge des buts en captant une passe de Simon Girard-Lalonde. Le porteur Donovan Martel a complété le travail grâce à une course d’une verge.

Avant la fin du premier quart, Girard-Lalonde a rejoint Thierry Seyer sur une distance de 20 verges, avant de trouver Xavier Émard dans la zone des buts, grâce à une passe de quatre verges.

C’est au deuxième que tout s’est écroulé pour les Nordiques. Ils ont vu leurs adversaires réduire l’écart petit à petit pour finalement prendre les devants 19-14 avant la fin de la 1ère demie. «Les gars ont vraiment connu un mauvais quart, a admis Marier. Disons qu’ils avaient un mauvais quart dans le corps.»

L’unité offensive a été victime de deux interceptions en deçà de sa ligne de 30 verges, ce qui a pavé la voie à deux touchés des Diablos. En ajoutant un placement et un touché de sureté, les Trifluviens ont marqué 19 points dans le deuxième 30 minutes.

«À la mi-temps, les visages étaient longs dans le vestiaire, a indiqué Marier. Je leur ai dit d’oublier ce quart, de regarder vers l’avant et qu’avec un touché, on reprenait les devants.»

Dès la première possession du ballon, Girard-Lalande  a lancé une passe en direction de Jonathan Chevalier, qui a battu ses couvreurs pour ensuite traverser la ligne des buts pour une passe et course de 26 verges.

Les Diablos ont ensuite accordé à leur tour un touché de sûreté aux Nordiques, ce qui a porté la marque à 23-19.

Le pointage est demeuré ainsi jusqu’à la fin du match. Il restait quatre minutes à jouer quand les locaux ont profité de l’absence sur le terrain de Frédéric Chagnon et Francis Bibeau-Casavant pour trouver une brèche et marquer un majeur, grâce à une course de 27 verges.

Les Nordiques n’ont toutefois pas baissé les bras et ils ont entrepris une remontée du terrain qui a été arrêtée par une interception, à la ligne de 35 verges des Diablos, ce qui a sonné le glas.

«C’est probablement la défaite la plus dure à avaler depuis le début des Nordiques, a souligné l’entraîneur. Nous étions si près. On pourra se reprendre cette semaine. Nous avons fait quelques modifications à notre plan de match et nous attendons John Abbott de pied ferme.»

Organisations: Islanders

Lieux géographiques: Parc Ducharme, Passe de Simon Girard-Lalonde

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires