Le Conseil de développement de l’excellence sportive des Laurentides est né

Jean-François Carignan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les athlètes de haut niveau de la région des Laurentides n’auront plus de raison de ne pas se sentir appuyés. Le Conseil de développement de l’excellence sportive des Laurentides (CDESL) vient officiellement de voir le jour, grâce à un investissement financier de l’ordre de 400 000 $ par la Conférence régionale des élus (CRÉ) des Laurentides.

Les destinées du Conseil de développement de l’excellence sportive des Laurentides seront dirigées par le maire de Blainville, François Cantin, dont le travail sera assisté par dix autres membres au sein du conseil d’administration. Valérie Laforge tient le rôle de coordonnatrice de cet organisme financé par le Conseil régional des élus des Laurentides, lequel est présidé par le maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon.

Plusieurs dizaines d’intervenants du milieu sportif étaient rassemblés au Jockey Club du Parc équestre de Blainville afin de concrétiser le lancement de ce guichet unique d’assistance et de services destinés aux athlètes laurentiens clairement identifiés de niveau élite, espoir et relève.

Selon le maire de Blainville et président du CDESL, François Cantin, dont l’attachement pour la cause sportive est bien connu, cette superstructure, comme son nom l’indique, aura évidemment pour vocation de soutenir le développement du sport de haut niveau et les athlètes d’ici, mais également d’en faire la promotion. «Le CDESL soutiendra les initiatives en sport de haut niveau et exprimera un leadership dans le développement sportif de la région des Laurentides», a continué François Cantin.

Investissement majeur

Tel que l’a attesté le président du CRÉ des Laurentides et maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, les fonds, à hauteur de 400 000 $ pour la première année de fonctionnement du CDESL, représentent l’investissement annuel le plus important jamais consenti par le CRÉ des Laurentides pour un projet.

La coordonnatrice du CDESL, Valérie Laforge, a pour sa part expliqué de façon plus détaillée les cinq principaux objectifs stratégiques que s’assigne le CDESL afin de favoriser l’atteinte de sommets de performance chez nos athlètes régionaux.

Des visées précises

Ainsi, le CDESL entend mobiliser le milieu, c’est-à-dire sensibiliser à leur mission et susciter l’engagement des acteurs politiques municipaux, les institutions scolaires, partenaires publics, partenaires privés, et organisations œuvrant en sport, en saines habitudes de vie et en tourisme de la région.

L’organisme entend soutenir les acteurs en sport de haut niveau et combler les besoins évolutifs du milieu, en développant une offre de services non seulement pour les athlètes, mais aussi pour les entraîneurs, gestionnaires et intervenants divers.

Le CDESL planifiera le développement et la mise aux normes des infrastructures sportives sur le territoire. Ce plan de développement sera exécuté en cohérence avec les besoins en sport de haut niveau, la volonté des promoteurs et le potentiel événementiel de la région. En complément, le CDESL veut continuer d’attirerdes évènements sportifs d’envergure nationale et internationale dans les Laurentides, en étudiant de près les occasions de développement de tourisme sportif et en suivant un plan de démarchage inhérent qui respecte les objectifs du milieu.

Enfin, l’organisme souhaite entretenir la fierté régionale et le sentiment d’appartenance des citoyens en faisant connaître les succès régionaux des protagonistes sportifs des Laurentides.

Les athlètes qui désirent obtenir de plus amples renseignements sur les critères d’admissibilité du Conseil de développement de l’excellence sportive des Laurentides doivent consulter le [www.cdesl.ca].

Organisations: CRÉ des Laurentides

Lieux géographiques: Région des Laurentides, Blainville, Saint-Jérôme

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires