Un précédent à la Coupe Rogers: au minimum le 3e tour pour Wozniak

Jean-François Carignan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

(D'après Sportcom) Aleksandra Wozniak pourra se souvenir de sa présence à la Coupe Rogers de Montréal de 2012 comme celle où elle aura réussi pour la première fois de sa carrière à accéder au minimum au troisième tour de ce tournoi devant ses partisans. C’est en défaisant contre toute attente avec une facilité déconcertante la Serbe et 18e meilleure joueuse au classement de la WTA, Jelena Jankovic en deux manches de 6-2 et 6-3 que la Blainvilloise a accompli ce fait d’armes sur le court central du Stade Uniprix.

Aleksandra Wozniak

Elle a réalisé un autre précédent. Il s’agissait aussi d’une première victoire à vie en cinq affrontements pour Wozniak face à Jankovic, une ex-première joueuse mondiale (2008) dont le jeu était tout simplement méconnaissable, vraisemblablement en raison de maux au dos et à une cuisse.

« Je suis vraiment contente. J’ai joué quelques gros matchs contre elle et c’était vraiment important pour moi de gagner cette fois-ci », a exprimé Wozniak auprès de Sportcom.

C’était aussi un premier triomphe pour Wozniak face à un adversaire figurant parmi les 20 meilleures raquettes au classement mondial depuis 2009. Au cours des onze derniers matchs face à une rivale de cet acabit, Wozniak avait subi la défaite.

La Québécoise a eu besoin d’environ 90 minutes pour se défaire de Jankovic. « Je suis restée très concentrée et positive à chacun des points. Je suis très heureuse de la façon dont j’ai joué. J’ai réussi à lui mettre de la pression, à être agressive et à dicter les échanges. J’accélérais bien dans la balle. J’ai également bien varié mes services », a précisé Wozniak.

Jankovic : erratique sur toute la ligne…

Jankovic a entrepris son match au service avec trois doubles fautes. Devant la multiplication des fautes directes de son adversaire, Wozniak a à peine eu besoin de se défendre pour prendre une avance de 3-0 puis de 4-1. Jankovic a fait appel à son entraîneur, mais est vite retournée à ses mauvaises habitudes à la reprise. Deux doubles fautes et des erreurs difficilement explicables ont provoqué un autre bris de service à la faveur de Wozniak qui n’a mis que 33 minutes pour remporter la manche.

«Je joue du bon tennis présentement. Je joue avec confiance et j’arrive à aller chercher les points au bon moment» Aleksandra Wozniak

Le début du deuxième set a été similaire au premier. Incapable de trouver le terrain, Jankovic a continué à peiner. Tirant de l’arrière 4-1, la Serbe a cette fois fait appel au soigneur.

La Serbe a semblé connaître un dernier soupçon de regain d’énergie, mais c’était trop peu, trop tard, Wozniak n’a pas bronché et clos le débat en sa faveur.

Rappelons qu’à son premier match, elle s’était débarrassée de la Slovaque Daniela Hantuchova, 35e joueuse mondiale.

La Blainvilloise affrontera l’Américaine Christina McHale  au 3e tour. Le match est prévu ce vendredi (10 août), à 14h.

«Je joue du bon tennis présentement. Je joue avec confiance et j’arrive à aller chercher les points au bon moment», assure-t-elle.

Voilà peut-être une attitude qui permettra peut-être à Wozniak de gagner à plus brève échéance sa place parmi les 20 meilleures raquettes féminines sur le globe. Wozniak a déjà atteint le 21e rang de la WTA en 2009.

Lieux géographiques: Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires