Daniel Pagé sur les traces de Norman Cecile

Jean-Frédéric Martin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Baseball junior AA

À la suite de la dégelée de 12-2 subie aux mains des Voltigeurs de Sainte-Thérèse, dimanche dernier, les entraîneurs des Ducs de Longueuil se sont rendus devant l'abri de l'équipe locale, après le match, pour saluer le gérant Daniel Pagé. Si les quelques minutes qu'a duré la rencontre se sont déroulées sous le signe de l'humour, les entraîneurs longueuillois affichaient moins une mine déconfite qu'une attitude résignée.

L’artilleur des Voltigeurs Brian Pétrie a signé la victoire à son premier départ dans l'uniforme des Voltigeurs. En cinq manches, il a retiré neuf frappeurs sur des prises, limitant les Ducs à deux points sur sept coups sûrs et trois buts sur balles.

Les deux équipes vivent des réalités bien différentes en cette saison 2012. Les Ducs, qui croupissent dans les bas-fonds du classement général, ont récemment procédé à une vente de feu en transigeant plusieurs de leurs joueurs. Deux d'entre eux, Alexandre Leroux et Christian Gendron, les ont d'ailleurs affrontés avec un uniforme térésien sur le dos dimanche soir, ayant été acquis par les Voltigeurs une semaine plus tôt. Aux dires des entraîneurs des Ducs, d'autres joueurs auraient ensuite choisi de déserter l'équipe, constatant que l'organisation avait lancé la serviette cette saison.

Les Bleus se sont donc présentés au parc Ducharme avec 11 joueurs seulement et ont dû garder au monticule durant trois manches un lanceur partant qui éprouvait des difficultés, en plus de vivre avec une défensive des plus erratique qui s'est trouvée responsable de 7 des 12 points marqués par les Voltigeurs.

Du côté des Voltigeurs, au contraire, on présente une fiche de 16 victoires et 4 défaites. Avec dix matchs à jouer, de telles statistiques devraient en principe leur conférer une confortable avance en tête du classement général. Mais voilà que le ProGym de Sherbrooke connaît lui aussi une saison exceptionnelle et qu'une intéressante course au championnat est engagée entre les deux équipes.

«La fin du calendrier régulier favorisera probablement Sherbrooke, qui aura à affronter plus souvent des équipes de sa division, contrairement à nous qui devrons affronter des adversaires avec une meilleure fiche, expliquait le gérant Daniel Pagé. C'est la raison pour laquelle nous avons acquis plusieurs joueurs ces derniers jours. Nous avons voulu ajouter de la profondeur pour le dernier droit de la saison, car nous visons la première place.»

Le modèle de Norman Cecile

Daniel Pagé savait ce qu'il voulait lorsqu'il est arrivé à la barre des Voltigeurs, un an après avoir quitté l'organisation des Associés de Laval. «Norman Cecile est celui qui, selon moi, a donné ses couleurs à l'équipe. Lorsque j'ai accepté de venir diriger les Voltigeurs, mon objectif était de redonner à l'organisation l'image qu'elle avait du temps de Norman, avec des équipes très compétitives dans la région pour remettre Sainte-Thérèse sur la carte!» a précisé l'entraîneur.

Norman Cecile est celui qui, selon moi, a donné ses couleurs à l'équipe. Lorsque j'ai accepté de venir diriger les Voltigeurs, mon objectif était de redonner à l'organisation l'image qu'elle avait du temps de Norman. Daniel Pagé, entraîneur-chef des Voltigeurs

Et l'équipe peut difficilement être plus compétitive qu'elle ne l'est présentement. Malgré sa fiche quasi parfaite, elle n'a pas hésité à ajouter du punch à son alignement en acquérant Gendron et Leroux de Longueuil, mais également Bryan Pétrie des Patriotes de Saint-Eustache. Utilisé comme lanceur partant contre Longueuil dimanche, Pétrie a accordé 7 coups sûrs, 2 points mérités et obtenu 9 retraits au bâton en cinq manches de travail. «Je connaissais ses aptitudes en défensive et au bâton, mais il fait maintenant partie de ma rotation [de lanceurs partants], je peux te dire ça», a ajouté Pagé.

Le bon esprit d'équipe contribue aussi aux succès des Voltigeurs. Il n'est pas toujours facile de diriger un groupe de joueurs âgés de 18 à 22 ans, mais Daniel Pagé et ses adjoints ont choisi de laisser les gars s'amuser sur le terrain et dans l'abri, tout en les ramenant au jeu lorsque l'amusement déborde du cadre. Là-dessus, le gérant a tenu à souligner l'excellence du travail accompli par ses adjoints Richard Dinnini, Jonathan Blouin, Jordan Dinnini et Denis Daudelin qui savent communiquer aux jeunes ce à quoi ils s'attendent d'eux. Même si l'arrivée de nouveaux joueurs enlève du temps de jeu à certains, le groupe d'entraîneurs s'assure que chacun puisse jouer sa part de manches et chaque joueur accepte sa situation.

Les Voltigeurs entreprendront samedi le dernier tiers de la saison régulière en accueillant les Associés de Laval au parc Ducharme, dès 19 h 30.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires