500 escrimeurs de 12 pays au rendez-vous

Josianne
Josianne Haspeck
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Challenge des nations 2012 à Blainville

Blainville accueillera 500 escrimeurs provenant de 12 pays répartis sur trois continents, lors du Challenge des nations qui se tiendra du 5 au 7 avril, au Parc équestre.

Le conseiller municipal Serge Paquette, Imola Bakos, le maire de Blainville, François Cantin, Gabriella Page et le cofondateur du Club d’escrime Les Seigneurs de la Rive-Nord, Gilbert Gélinas, invitent la population à assister à cette compétition internationale d’envergure.

Cette compétition internationale est la plus importante des 30 dernières années, affirme Gilbert Gélinas, cofondateur du Club d’escrime Les Seigneurs de la Rive-Nord, organisateur de l’évènement. «Nous avons travaillé fort pour recruter des athlètes de partout. Les Italiens sont plutôt casaniers parce qu’ils sont très forts à cette discipline. Ils n’ont pas besoin de venir au Québec pour faire de l’escrime de haut calibre, mais ils seront là, grâce à l’accueil des familles», déclare M. Gélinas.

En effet, des familles blainvilloises accueilleront les athlètes chez elles. Il ajoute que l’organisation a payé une partie des billets d’avion des athlètes de l’extérieur afin de les inciter à participer à l’évènement.

Les escrimeurs proviennent de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, de la Suisse, de la Chine, du Brésil, de la Colombie, des États-Unis et du Canada. Ils sont inscrits dans 24 épreuves individuelles et 12 par équipe, pour un total de plus de 850 inscriptions. Des combats au sabre, à l’épée et au fleuret sont au programme dans les catégories masculine et féminine, chez les moins de 13 ans, les moins de 15 ans, les cadets et les juniors. «Grâce à notre équipe d’entraîneurs, nous avons développé une élite. Nos tireurs devraient être parmi les médaillés, si tout va bien», affirme Gilbert Gélinas.

Parmi les athlètes à surveiller : Cédric Boutet (sabre junior), Antoine Petit (sabre 15 et moins), Andréanne Paquet (épée cadet/junior) et Élizabeth Hurtubise (fleuret cadet/junior). Cette dernière détient le deuxième rang à un tournoi élite junior et la troisième place au classement canadien cadet.

Du nouveau

Deux nouveautés s’ajoutent à l’organisation de cet évènement qui en est à sa deuxième année d’existence. D’abord, le pays qui aura recueilli le plus de points lors des épreuves par équipe repartira avec la Coupe des nations. Aussi, le public pourra s’initier à l’escrime grâce à un chapiteau qui lui sera réservé pour croiser le fer.

Lors de la conférence de presse annonçant la tenue prochaine de l’évènement, deux escrimeuses blainvilloises étaient présentes pour inviter la population à être de la partie. Gabriella Page, qui a obtenu le meilleur résultat canadien au sabre féminin, au Championnat du monde d’escrime, l’automne dernier, avec une 50e place mondiale, a fait savoir que la présence des gens est un encouragement qui peut faire la différence pour un athlète. «C’est l’occasion d’assister à une compétition d’escrime de haut niveau», souligne-t-elle.

Sa coéquipière Imola Bakos a renchéri en déclarant que le Challenge des nations était l’occasion de faire connaître ce sport méconnu. «Ça peut donner le goût à des jeunes de participer à une compétition de cette envergure», estime celle qui est deuxième au classement junior et première au  niveau canadien cadet. Les deux athlètes ne seront toutefois pas du Challenge des nations puisqu’elles sont actuellement à Moscou pour le Championnat du monde cadet et junior.

Organisations: Club d’escrime Les Seigneurs de la Rive-Nord

Lieux géographiques: Blainville, Québec, Allemagne France Italie Suisse Chine Brésil Colombie États-Unis Canada Moscou

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • desmons christophe
    08 avril 2012 - 12:38

    Bonjour, Un grand merci aux organisateurs de cette compétition internationale et plus particulièrement à Gilbert et Julie GELINAS, qui ont reçu les tireurs avec un très gros coeur. Les épreuves ont réuni des escrimeurs de haut niveau, ce qui a permis à tous de se mesurer aux meilleurs. Christophe