Un projet de plus de 105 millions de dollars à Saint-Eustache

Josianne
Josianne Haspeck
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Carrefour régional des générations

Les retraités et les aînés de la région seront accueillis à bras ouverts à Saint-Eustache avec la construction du Carrefour régional des générations, un projet immobilier pour personnes âgées autonomes, semi-autonomes et en perte d’autonomie.

(Photo Michel Chartrand) Les entrepreneurs et partenaires du Carrefour régional des générations ont procédé à la pelletée de terre symbolique, en présence de MM. Benoit Charette, député de Deux-Montagnes, Pierre Charron, maire sortant de Saint-

Cette initiative privée du groupe Bâtimo et d’Imperia Hospitalité, en partenariat avec la Ville de Saint-Eustache et le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes, a été dévoilée en grande pompe, le lundi 26 octobre dernier, avec la première pelletée de terre. «Il s’agit du plus grand projet immobilier de résidences et services de santé des Laurentides», a déclaré Francis Charron, propriétaire associé de Bâtimo et EMD Construction.

Situé à l’arrière de l’Hôpital de Saint-Eustache, le Carrefour régional des générations occupera une superficie totale de 425 000 pieds carrés et permettra la création de 200 emplois.

Le projet locatif représentant un investissement privé de plus de 105 millions de dollars sera divisé en cinq phases et réalisé sur une période de cinq ans.

Accessible par le boulevard Arthur-Sauvé et prochainement par le boulevard Industriel et la rue Pépin, le Carrefour comprendra plus de 800 logements.

D’ici les prochaines semaines, la construction de la phase I débutera. Il s’agit des résidences de soins pour personnes âgées en perte d’autonomie, Les Monarques. Ces 98 unités seront terminées pour l’été 2010. La phase II, 99 autres unités, devrait être terminée pour l’hiver 2010-2011. Les usagers inscrits au CSSS pourront y être transférés puisque 34 unités de ressources intermédiaires et de convalescence seront à la disposition du centre.

La Clinique des générations constitue la phase III du projet. Elle inclura une optométrie, une pharmacie et une garderie privée de 80 places. «L’Hôpital embauche environ 2 400 employés, dont plusieurs parents. Notre projet créera plus de 200 emplois. Il était important pour nous qu’il comprenne une garderie pour concilier travail et famille», indique M. Charron.

Cette phase devrait voir le jour dès le début de l’hiver 2010, suivie à l’été 2011, par la première partie du complexe résidentiel pour retraités autonomes de 400 unités, L’Unique. La prélocation débutera dans quelques semaines. «Les gens vont revivre ici. Ils ont travaillé fort toute leur vie. Ils vont pouvoir en profiter ici avec une piscine, un club de marche», indique-t-il. Il s’agit d’unités allant de studio à 4 et demi.

Finalement, la phase V est encore à l’étape embryonnaire, mais il s’agirait de construire un centre d’hébergement et de soins de longue durée de 200 unités. «Nous voulions offrir un milieu de vie sécuritaire et créer un continuum de services. S’il y a la perte d’autonomie d’un conjoint, le couple pourra être relogé au Carrefour dans un lieu avec le même type de gestion, le même docteur. La notion de sécurité est plus grande», affirme Francis Charron.

La Ville de Saint-Eustache contribuera essentiellement au développement de l’infrastructure des rues du Carrefour. «Les aînés ont leur place dans notre cœur à Saint-Eustache. Nous aurons toujours de la place pour des projets comme ça», a fait savoir le maire sortant de Saint-Eustache, Pierre Charron. Quant au CSSS, il prend part au projet par l’achat de lits en ressources internes. Le président du CSSS, Antonio Lavigne, estime qu’il s’agit d’un projet respectueux des aînés.

Organisations: Carrefour, Ville de Saint-Eustache, Groupe Bâtimo Hôpital de Saint-Eustache

Lieux géographiques: Saint-Eustache, Laurentides, Boulevard Arthur-Sauvé Boulevard Industriel Rue Pépin

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires