Vignettes pour personnes handicapées: la police vous surveille

Caroline
Caroline d'Astous
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Implantation du Projet civisme

Les agents de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville auront les vignettes de stationnement pour handicapés à l’œil. Dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées, la Régie a tenu un point de presse afin de lancer un nouveau programme appelé Projet civisme. Le but: s’assurer que les vignettes sont bel et bien valides.

(Photo Michel Chartrand) L’agent Serge Harvey est l’instigateur d’un nouveau programme adapté pour les personnes handicapées. Il pose en compagnie de Nicolas Messier, de l’Association des personnes handicapées du Québec.

L’idée est venue de l’agent Serge Harvey, policier à la Régie intermunicipale affecté à la Place Rosemère. Pendant son travail, l’agent a décidé de vérifier la validité des vignettes de stationnement des véhicules stationnés dans les zones pour les personnes handicapées. À sa grande surprise, il a remarqué que plusieurs automobiles avaient des vignettes non valides. «Depuis que je suis en place à titre de policier à la Place Rosemère, trop souvent j’ai constaté que les gens se servent de ces espaces désignés pour de bonnes raisons, selon eux, mais sans y avoir droit: ils commettent ainsi une infraction au Code de la sécurité routière», explique l’agent Harvey.

Selon les informations obtenues, il semble que certains automobilistes utilisent les places réservées pour les personnes handicapées pour stationner leur véhicule. Cette pratique a évidemment pour impact d’enlever une case de stationnement réservée. «En respectant ces places, vous évitez aux personnes handicapées d’avoir à circuler entre les voitures, préservant ainsi leur sécurité et leur évitant également de subir les aléas du climat qui gênent les déplacements en fauteuil roulant», explique Nicolas Messier de l’Association des personnes handicapées du Québec.

Au cours des prochaines semaines, les policiers lanceront une importante campagne de sensibilisation. On retrouve l’organisation de kiosques de sensibilisation à l’intérieur de la Place Rosemère ainsi que des ateliers pour rappeler aux policiers le code de la route concernant le respect des vignettes de stationnement. «Lors de cette opération, les agents de sécurité de la Place Rosemère émettront des constats de courtoisie aux contrevenants afin de sensibiliser et informer la clientèle de Place Rosemère au respect des places de stationnement pour personnes handicapées. Place Rosemère compte 109 places de stationnement réservées aux personnes handicapées et nous sommes fiers de participer activement à ce projet», a confié Danny Bastien, directeur de la sécurité à la Place Rosemère. À noter: l’article 388 du Code de la sécurité routière permet aux policiers d’émettre des constats d’infraction de 154 $ pour les personnes qui immobilisent leurs véhicules dans un espace réservé aux personnes handicapées.

Photo verticale: MC-2010-06-01-16852

Organisations: Régie intermunicipale, Association des personnes

Lieux géographiques: Place Rosemère, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • nicolas messier
    17 juin 2010 - 15:23

    Bonjour, Tout d'abord, en tant que conseiller en intégration de l'ASSOCIATION DES PARAPLÉGIQUES DU QUÉBEC (APQ), je dois saluer cette initiative qui, je l'espère, saura inspirer d'autres collaborations du genre à travers la province. Il est vrai qu'un certain nombre de vignettes non valides sont utilisées illégalement, mais il y a aussi toute la problématique, plus importante, des gens qui se stationnent tout simplement sans vignettes. L'APQ a mené une campagne de sensibilisation concernant ces problématiques pendant 6 mois cette année. Toute personne désireuse d'obtenir plus d'information ou du matériel de sensibilisation peut nous contacter ou visiter notre site web au www.paraquad.qc.ca Nicolas Messier