«Nous ne laissons pas tomber les gens» — André Poirier

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Disparition graduelle du projet STAR

Mis sur pied il y a une quinzaine d’années pour pallier un manque de service, le projet STAR (service temporaire d'aide et de relève) vise à offrir un répit aux proches aidants d'une clientèle adulte atteinte de déficits cognitifs, principalement la maladie d’Alzheimer, afin d'éviter ou de retarder l'hébergement en milieu institutionnel. Or, voilà que ce projet est en voie de disparition.

Le directeur général du Centre de santé et services sociaux (CSSS) Thérèse-De Blainville, André Poirier.

«Les services reliés à ce projet diminueront graduellement pour disparaître complètement l’automne prochain. Mais nous ne laissons pas tomber les gens. Des plans individualisés seront mis sur pied», assure toutefois le directeur général du Centre de santé et services sociaux (CSSS) Thérèse-De Blainville, André Poirier.

Ce qu’il faut comprendre de cette décision, c’est qu’actuellement, seule une vingtaine de personnes bénéficie du projet STAR dont le fonctionnement requière par ailleurs près du tiers des investissements consentis annuellement à ce chapitre par la Fondation Drapeau et Deschambault. «La situation a beaucoup évolué dans la région depuis les deux dernières années. Actuellement, la Fondation bénéficie d’un budget annuel récurrent d’environ 150 000 $ destiné aux personnes en perte d’autonomie. Ce que nous souhaitons, c’est augmenter l’offre de service globale et l’étendre à davantage de gens», explique-t-il.

Un comité vient d’ailleurs de voir le jour avec pour mandat express d’élaborer de nouvelles approches qui permettront à la Fondation d’aider davantage le CSSS à mieux cibler et supporter cette clientèle. «En somme, nous visons une meilleure utilisation des sommes disponibles pour le plus grand nombre de personnes possible», insiste M. Poirier.

Une rencontre avec les bénéficiaires actuels du projet STAR a également été tenue mardi dernier afin de les informer des prochaines étapes et leur faire part des diverses alternatives actuellement en place et à venir, dès 2011-2012.

Les services disponibles

Parmi les services présentement disponibles, mentionnons le Centre de jour Chez soi, un service de répit de jour, accessible sur référence des intervenants du Soutien à domicile, et qui offre des activités de stimulation et de maintien des capacités intellectuelles et physiques aux personnes âgées en perte d'autonomie, à raison d'une journée par semaine. Organisées et supervisées par une équipe de professionnels du CSSS, ces activités se déroulent dans les locaux des Offices municipaux d'habitation de Blainville, Boisbriand, Rosemère et Sainte-Thérèse.

La Fondation octroie également une somme annuelle de 37 440 $ à la Société Alzheimer des Laurentides, laquelle en retour offre un service de répit aux gens de la MRC de Thérèse-De Blainville. Un autre montant de 17 262 $ est aussi consenti à Baluchon Alzheimer, un organisme offrant un service de répit et d’accompagnement pour les aidants dont un proche est atteint de la maladie d’Alzheimer. Enfin, un lit de répit spécifiquement destiné à recevoir une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est aussi disponible sur réservation, au Centre d’hébergement Hubert-Maisonneuve, à Rosemère.

Organisations: Fondation Drapeau, Société Alzheimer des Laurentides, Centre d’hébergement Hubert-Maisonneuve

Lieux géographiques: Blainville, Deschambault, Rosemère Sainte-Thérèse

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires