Denise Cloutier élue à la présidence du COBAMIL

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Conseil des bassins versants des Mille-Îles

Deux semaines après la création du COBAMIL (Conseil des bassins versants des Mille-Îles), un organisme de gestion de l’eau par bassin versant, la zone des Mille-Îles tenait, le 24 mars dernier, son assemblée de fondation. Rappelons que la création de ce nouvel organisme fait suite au redéploiement de tout le Québec méridional en 40 zones de gestion de l’eau par bassin versant, dont la nouvelle zone des Mille-Îles, laquelle s’étend de la MRC Les Moulins, à l’est, à la MRC de Mirabel, à l’ouest, en passant par les MRC de Thérèse-De Blainville et de Deux-Montagnes.

(Photo Pierre Latour) C’est le 24 mars dernier, 48 heures après la Journée internationale de l’eau, que s’est déroulée l’assemblée de fondation du COBAMIL, à Sainte-Anne-des-Plaines.

«C’est une occasion unique de nous concerter pour améliorer la qualité de l’eau de nos cours d’eau», a déclaré Denise Cloutier, initiatrice de la démarche de la fondation du nouvel organisme et présidente nouvellement élue du COBAMIL. Mme Cloutier sera appuyée dans ses fonctions par un conseil d’administration représentatif du territoire et des divers secteurs d’activité. Ce conseil sera nommément composé de Stéphane Berthe, Robert Bisson, André Charbonneau, Alain Desjardins, Martin Drapeau, Pierre Guilbault, André Philippe Hébert, Mélissa Laniel, Michel Lauzon, Dany Lavigne, Hélène LeBlanc et Normand Legault.

Mission du COBAMIL

Le nouvel organisme aura pour mandat de veiller à l’application de la politique de l’eau dans un esprit de concertation et de volontariat contractuel tout en appuyant les initiatives déjà en cours dans les bassins versants de la rivière du Chêne, à Saint-Eustache et Mirabel, du ruisseau Rousse, dans la région d’Oka, et du ruisseau Lacorne, à Sainte-Anne-des-Plaines. Sa mission consistera aussi à veiller à la préservation des autres cours d’eau de la zone, tels les rivières du Chicot, aux Chiens et Mascouche et leurs affluents, de concert avec les acteurs locaux. Il faut rappeler que c’est une volonté citoyenne qui a mené la fondation du COBAMIL, un organisme dès lors porteur d’espoir dans la préservation des cours d’eau.

Lieux géographiques: Rivière du Chêne, Saint-Eustache, Ruisseau Rousse Région d’Oka Ruisseau Lacorne Sainte-Anne-des-Plaines Rivières du Chicot Chiens Mascouche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires