Nova Bus: projet de deux autobus électriques

Martin
Martin Leclerc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, était de passage, mercredi dernier, chez Nova Bus, entreprise basée à Saint-Eustache, accompagné du ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, Clément Gignac, pour annoncer le lancement d'un projet de deux autobus électriques.

Nova Bus, une entreprise de Saint-Eustache, fait partie d’un consortium de six entreprises pour réaliser le projet d’un autobus électrique.

Afin d'appuyer ce projet estimé à 73 M$, le gouvernement du Québec attribue un soutien financier de 30 M$ au Consortium Bus Électrique, un organisme sans but lucratif créé à cette fin. De ce montant, 27 M$ serviront à la réalisation d'un autobus électrique et 3 M$ à la réalisation d'un microbus électrique, tous les deux en aluminium.

Ce projet consiste à concevoir et à fabriquer deux modèles d'autobus urbains électriques en aluminium de différentes longueurs, tous deux capables de se tailler une place sur les marchés mondiaux. La réalisation de l'autobus électrique sera menée par six entreprises: Nova Bus, Bathium Canada, TM4, Giro, René Matériaux Composites et Précicad. Pour la réalisation du microbus électrique, les partenaires sont Infodev, Styl&Tech et Structures CPI.

En tout, plus de 100 personnes provenant des entreprises partenaires seront attitrées au projet mobilisateur d'ici 2014. Les alumineries du Québec, par le biais de l'Association de l'aluminium du Canada, seront partenaires de ce consortium en investissant 1,5 M$ sur quatre ans dans la recherche et le développement, ce qui contribuera à la réalisation de ces deux autobus en aluminium.

«Le développement de la filière des véhicules électriques représente une priorité pour le gouvernement du Québec. Au cœur de cette filière, nous retrouvons des entreprises innovantes, dynamiques et engagées dans la réussite de ce secteur en émergence. Elles seront appuyées par des centres de recherche de calibre international», a déclaré le premier ministre Charest, lors de cette visite éclair à Saint-Eustache.

Le Plan d'action sur les véhicules électriques 2011-2020 vise le développement de produits innovants et structurants pour la filière industrielle des véhicules électriques, afin que le Québec devienne un acteur mondial de cette nouvelle industrie. Le gouvernement du Québec consacrera dans les prochaines années 250 M$ au déploiement et à l'utilisation des véhicules électriques, ainsi qu'au développement de la filière industrielle.

Rappelons que dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation 2010-2013, le gouvernement du Québec a annoncé la réalisation de cinq projets mobilisateurs visant à favoriser le développement d'une économie créative, innovante et verte: l'autobus électrique, l'avion écologique, le bioraffinage forestier, l'Écolo TIC ainsi qu'un cinquième projet qui portera prioritairement sur les sciences de la vie ou l'innovation sociale.

Pour sa part, la députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles et porte-parole adjointe de l'opposition officielle en matière d'environnement, Laurin Liu, a tenu, par voie de communiqué de presse, à réagir sur cette annonce. «Je suis vraiment fière de voir que la filière des véhicules électriques prenne de l'expansion dans la région. Nova Bus s'affirme comme un leader de l'économie innovante et verte. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les travailleurs d'ici», a-t-elle fait savoir. 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires