Roland Hunter – Ravi Coltrane

Benoît
Benoît Bilodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Roland Hunter: Toronteros – Ravi Coltrane: Spirit Fiction

Roland Hunter

Toronteros

Independent

[www.rolandhunter.com]

Originaire de Vancouver et installé à Toronto depuis le début des années 1990, le guitariste de jazz Roland Hunter n’est pas vraiment connu au Québec, lui qui vient pourtant de sortir un premier album en carrière de façon indépendante. Avant le lancement de cet album, Roland Hunter a cependant fait ses armes en jouant avec de nombreux musiciens de jazz canadiens émérites, comme les Terry Clarke, Shelly Berger, Pat Collins et Richard Whiteman. Diplômé du programme jazz de l'Université York, en 1995, le guitariste Roland Hunter a également été associé à des projets de fusion indo-jazz, en plus de collaborer avec des musiciens de musique latine et jazz lors de pèlerinages musicaux à Cuba. Cette influence cubaine est donc très présente, à la fois dans le titre choisi pour ce premier opus, Toronteros, et sur les six pièces de ce court album qui totalise presque 30 minutes. Du nombre des six pièces, deux reprises: Hackensack, de Thelonious Monk, et Infant Eyes, de Wayne Shorter. Une influence cubaine que Roland Hunter et ses quatre musiciens, dont le joueur de congas Jalidan Ruiz, se font un honneur de transmettre sur chacune des six pièces. Cela donne un jazz joyeux et d’écoute fort agréable. Du jazz, au bout du compte, fort accessible.

 

Ravi Coltrane

Spirit Fiction

Blue Note – EMI

[www.ravicoltrane.com]

Second fils du saxophoniste John Coltrane, décédé en 1967, Ravi Coltrane, dont le prénom est un hommage au réputé joueur de sitar Ravi Shankar, a baigné dans la musique tout jeune, s’adonnant alors à la clarinette. Toutefois, celui-ci abandonne la musique de 1982, année du décès accidentel de son frère aîné John Jr, à 1986. C’est à ce moment qu’il décide d’étudier en musique et de se concentrer sur le saxophone. Il a alors 21 ans. Une vingtaine d’années et six albums plus tard en tant que leader, son talent ne fait aucun doute. Sur son plus récent, le premier sur étiquette Blue Note et qui comporte 11 pièces, celui qui aura 42 ans au mois d’août prochain fait étalage, parfois en quartette ou en quintette, avec élégance de ce grand talent. Enregistré avec la complicité d’une dizaine de musiciens, Ravi Coltrane aime ici s’aventurer dans l’improvisation, comme son père, considéré comme l’innovateur du free jazz, aimait le faire de son vivant. Mais on est loin d’une pâle imitation du paternel, car Ravi Coltrane, ça s’entend, fait preuve ici d’une belle créativité et de beaucoup d’imagination qu’il fait plaisir de découvrir pièce après pièce. À écouter bien attentivement pour ne rien manquer!

 

 

 

Organisations: Université York

Lieux géographiques: Toronto, Québec, Cuba Hackensack

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires