La jeunesse de Blueberry

Benoît
Benoît Bilodeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La jeunesse de Blueberry: Gettysburg (Dargaud)

Lorsque Jean-Michel Charlier et Jean Giraud, connus dans ce dernier cas aussi sous les pseudonymes de Moebius et Gir, se lancèrent dans la série La jeunesse de Blueberry, d’abord parue dans le recueil Super Pocket Pilote (numéro 2), ils ne pouvaient pas prévoir à quel point cette facette de la vie du jeune Blueberry allait passionner autant les lecteurs et avoir une durée de vie aussi longue.

La série La jeunesse de Blueberry est, bien sûr, inspirée de la célèbre série western Blueberry que le scénariste Charlier et le dessinateur Giraud, tous deux aujourd’hui décédés, ont créée en 1963 dans les pages du journal Pilote. D’abord inclus dans la série originale, les trois premiers tomes, La jeunesse de Blueberry (1975), Un Yankee nommé Blueberry (1978) et Cavalier bleu (1979) sont donc numérotés respectivement 17, 19 et 20. Ils feront partie intégrante, à partir de 1985, d’une série dérivée distincte appelée justement La jeunesse de Blueberry. Lors de cette reprise, Charlier est toujours au scénario, alors que Colin Wilson est le dessinateur attitré, Giraud préférant s’attarder à d’autres projets. À la suite du décès de Charlier, en 1989 c’est le scénariste François Cortegianni qui reprend le flambeau et complète l’écriture du sixième album en cours, Le raid infernal. Il est toujours aux commandes de la série, avec Michel Blanc-Dumont aux dessins; série qui en est rendu, avec la parution de Gettysburg (Dargaud), à son 20e titre.

Ce nouvel album est, bien sûr, avec le décès de Giraud au mois de mars dernier, l’occasion de saluer le dessinateur qui a créé avec Charlier ce fameux personnage qu’est le lieutenant Blueberry. Les deux auteurs actuels lui rendent donc hommage au tout début de ce nouvel album, proposant même une couverture qui rappelle celle que Giraud avait dessinée pour le tout premier tome de la série La jeunesse de Blueberry.

Quant au récit proprement dit, nous retrouvons Blueberry qui se remémore la terrible bataille de Gettysburg. Les deux auteurs ont donc choisi de faire revivre ici ce qui est considéré comme étant l'une des batailles les plus célèbres et les plus sanglantes de l'histoire des États-Unis, alors en pleine guerre de Sécession. Il est à noter que ce 20e épisode de La jeunesse de Blueberry fait exceptionnellement 56 pages et qu’il est suivi d'une histoire courte de deux pages parue dans Pilote hors série, été 2003. Un récit donc d’abord historique, mais qui ne manque pas d’action!

 

Organisations: Lajeunesse de Blueberry, Pilote

Lieux géographiques: États-Unis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires