Humour: sympathique Claudine

Joëlle Desjardins
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le public du Théâtre Lionel-Groulx renouait avec Claudine Mercier, le vendrei 26 octobre. En effet, l’humoriste et imitatrice était de passage à Sainte-Thérèse dans le cadre de la tournée Dans le champ, titre de son plus récent opus.

Claudine Mercier propose son plus récent opus Dans le champ avec énergie, naturel et sincérité.

Les spectateurs, rapidement conquis, se sont copieusement bidonnés lors de ce spectacle bourré d’anecdotes personnelles cocasses, de personnages colorés, de piques bien senties sur la situation politique actuelle et d’imitations d’artistes bien connus.

Il faut dire que Claudine Mercier n’a pas peur du ridicule, misant fréquemment sur l’autodérision pour faire rire. Elle n’hésite pas à se mettre en scène dans des situations risibles et caricaturales, par exemple son récit de son pèlerinage sur le chemin de Compostelle. Toute une aventure, illustrée par un jeu très physique, de l’achat de l’équipement jusqu’à la nuitée bien méritée dans un hôtel cinq étoiles en fin de parcours.

Ses piètres débuts au golf, une visite à l’épicerie le ventre vide de même qu’une Saint-Valentin mémorable à l’Hôtel de Glace sont au nombre des anecdotes la mettant en vedette. Mais si Mercier sait rire d’elle-même, elle n’est pas nécessairement le dindon de la farce, son compagnon faisant souvent les frais de son ironie et de son sarcasme souvent mordants.

Même son de cloche du côté des personnalités du milieu artistique Québécois dont elle se moque gentiment en les imitant, comparant par exemple les chansons de Cœur de Pirate à de l’art abstrait, poussant l’implication de Claire Lamarche dans ses projets jusqu’à l’extrême, présentant «les deux côtés de la guédaye» d’Anne-Marie Losique.

Les imitations parlées de Claudine Mercier sont impressionnantes. Sans accessoires ni costume, elle devient littéralement Sonia Benezra, Lise Watier, Anne-Marie Losique, pour nommer les plus réussies. Observatrice, l’œil vif, elle ne se contente pas de «faire les voix». On reconnaît la gestuelle, les mimiques des imitées, rendues avec précision.

La même chose peut être constatée du côté des imitations chantées. Il faut la voir reproduire les déhanchements de Shakira sur Waka Waka! Cependant, si les voix ne tombent pas toujours aussi exactement dans le mille, les imitations de Lisa Leblanc et de Marie-Chantal Toupin sont à s’y méprendre.

Outre les célébrités, Claudine Mercier se plaît à nous présenter son instructeur de pêche à la mouche à l’accent impossible, dans un numéro hilarant la mettant en vedette dans un voyage de pêche à l’Île d’Anticosti. On fait aussi la connaissance de Shannon, conférencière spécialiste du bonheur au travail, dans un sketch au début incertain, mais dont le texte punché s’avère des plus efficaces et savoureux.

Le texte du spectacle en entier est d’ailleurs très habilement écrit, regorgeant de jeux de mots et de liens cohérents, conférant un rythme soutenu à ce spectacle au contenu varié. Un moment étonnamment touchant vient même s’y intégrer sans peine, alors que Claudine Mercier interprète une chanson, écrite de sa main et mise en musique par Richard Séguin, dédiée sa mère atteinte d’Alzheimer.

Dans le champ constitue donc un solide retour sur scène de Claudine Mercier, livré avec énergie, naturel et sincérité.

Organisations: Hôtel de Glace

Lieux géographiques: Chemin de Compostelle, Île d’Anticosti, Shannon

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires