FestivalOpéra de Saint-Eustache: trois jours de musique lyrique pour tous

Corinne Guimont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est du 13 au 15 juillet prochain que le Vieux-Saint-Eustache accueillera la troisième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache, sous le thème du drame de la passion amoureuse. Plusieurs artistes de cet art lyrique, dont le réputé Gino Quilico, viendront le faire découvrir au grand public de la région. 

La jeune Sahara Sloan, le baryton Gino Quilico et la soprano Leila-Marie Chalfoun, fondatrice de l’événement, ont annoncé cette troisième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache.

Selon la soprano Leila-Marie Chalfoun, directrice et fondatrice du FestivalOpéra, les couleurs rouge et noir représenteront bien le thème et les pièces choisies, retenues pour les trois concerts au programme.

Le maire Pierre Charron n’ayant pu être présent, Mme Chalfoun a lu quelques mots que celui-ci souhaitait adresser aux gens présents à la conférence de presse annonçant l’évènement: «Le FestivalOpéra gagne chaque année en popularité en raison des choix des pièces et des artistes invités. Cet évènement contribue au rayonnement de Saint-Eustache. En rassemblant des artistes de la relève et des grands noms, tout est en place pour en faire un évènement lyrique extraordinaire».

Raymond Tessier, conseiller municipal responsable des dossiers culturels à la Ville de Saint-Eustache, a pour sa part souligné le travail de Mme Chalfoun. Il a également ajouté: «Si Saint-Eustache se différencie, c’est en raison des arts et de la culture. Et c’est grâce à ce type d’évènement qui va au-delà de Montréal, puisque des gens d’Europe et des États-Unis viennent y assister».

Présent à cette conférence de presse, le baryton et invité spécial de la prochaine édition, Gino Quilico, a déclaré, de son côté, qu’il avait hâte de venir chanter et a souligné comment c’était «incroyable» de voir un endroit comme Saint-Eustache présenter un tel événement. Ce à quoi il a ajouté à l’endroit de Mme Chalfoun: «Donner une chance à la jeunesse, c’est rare et vous devriez être fière, moi je le suis d’être ici».

Dans la version abrégée de l’opéra français Carmen, le vendredi 13 juillet, à 20 h, à l’église Saint-Eustache, le public pourra d’abord admirer Julie Nesrallah dans le rôle principal. Cette mezzo-soprano canadienne est reconnue pour son interprétation de Carmen et son travail comme étoile classique de la CBC.

Le jeune ténor de 24 ans Sunny Shams sera Don José et, selon Leila-Marie Chalfoun, «certains disent qu’il sera le prochain Pavarotti. Moi, j’ai été renversée par son talent».

Puis, le samedi 14 juillet, à 20 h, cette fois au Centre d’art La petite église, le baryton Gino Quilico sera en récital, lequel comprendra des mélodies des grands airs d’opéra et d’autres provenant de comédies musicales.

Enfin, sur la promenade Paul-Sauvé, située à l’arrière de l’église Saint-Eustache, le concert gratuit du dimanche 15 juillet, présenté à compter de 14 h 30 par Hydro-Québec, mettra à l’honneur et en première mondiale Évangéline, un opéra-création mettant en vedette le compositeur Colin Doroschuk, ainsi que Linda Brady et Lucas Porter, au piano.

C’est la jeune étoile de 21 ans Sahara Sloan qui interprétera le rôle principal. Elle sera accompagnée par plusieurs autres artistes et du Chœur du FestivalOpéra de Saint-Eustache, composé de l’Ensemble choral Saint-Eustache, du Chœur classique des Basses-Laurentides et de choristes de nombreux ensembles de la région métropolitaine.

Pour d’autres détails ou se procurer des billets pour les concerts des 13 et 14 juillet: [www.festivaloperasteustache.com]. 

Organisations: église Saint-Eustache, Ville de Saint-Eustache, CBC Pavarotti Centre d’art La Hydro-Québec

Lieux géographiques: Saint-Eustache, Montréal, Europe États-Unis Promenade Paul-Sauvé

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires