L’Autiste Show: la grande fête d’Emmanuel Auger

Joëlle Desjardins
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Voyant sa sœur dépourvue de moyens face au trouble envahissant du développement dont est atteinte sa fille Ellie-Anne, le comédien Emmanuel Auger veut lui venir en aide. Il imagine l’Autiste Show, spectacle-bénéfice qui permettra d’épauler également, par le biais des fondations et d’organismes régionaux, le nombre croissant de familles aux prises avec le syndrome de l’autisme.

Marie-Chantal Toupin chante avec Cynthia Dufresne, jeune chanteuse autiste, dans un beau moment de complicité chaleureusement salué.

Ce dernier est caractérisé par des anomalies au niveau de la communication et des interactions sociales. S’accompagnant parfois d’une déficience intellectuelle ou d’épilepsie, l’autisme peut se présenter sous différentes formes, et à différents degrés. Il s’agit d’un trouble incurable et, malgré la variété de traitements visant à améliorer la qualité de vie des personnes autistes et de leur entourage, les familles se sentent démunies ou isolées.

Les fondations Action Autisme et la Société de l’autisme des Laurentides existent pour les appuyer, la première répondant aux besoins particuliers de ces familles partout au Québec et la seconde offrant des solutions telles que des activités adaptées, un service de répit, d’écoute et de soutien ou encore des camps de jour spécialisés.

La grande initiative d’Emmanuel Auger célébrait le 2 juin dernier ses dix ans, avec un spectacle d’envergure réunissant, à l’aréna de Blainville, une douzaine d’artistes ayant accepté de se produire bénévolement, délaissant leur cachet pour une cause qui leur tient à cœur.

C’est donc avec émotion et fébrilité qu’Emmanuel Auger s’empare du micro pour souligner la présence des artistes et la générosité des commanditaires, de même que la présence des Lone Wolf du Québec, groupe d’adeptes de moto ayant organisé une randonnée pour l’occasion. Il est bruyamment applaudi, avec une chaleur qui en dit long. On sent dans la salle beaucoup d’amour et d’entraide, mais aussi une indéniable envie de faire la fête, de se changer les idées.

C’est à l’humoriste-musicien Julien Tremblay qu’il incombe de donner le coup d’envoi du spectacle, tâche dont il s’acquitte très bien, faisant rigoler l’auditoire avec ses idées sur la vie de rock star et de mère au foyer, son avis sur le romantisme et son anecdote au jeu très physique sur la cuisine au four à micro-ondes.

Malgré l’absence de son groupe Sens, le chanteur Tommy Boulanger livre quelques pièces à la guitare, les sombres Ma tempête et L’ange, de même qu’une étonnante version de Johnny B. Goode, entraînante, et qui ravit le public qui semble avoir la bougeotte.

Un habitué de l’Autiste Show, le guitariste virtuose Nic Payne, surnommé le «musicien magicien» par l’animateur de la soirée, Mario Lirette, émerveille les spectateurs avec son doigté vertigineux, et les amuse aussi avec les sons de moto qu’il réussit à extirper de son instrument!

Il y a aussi Marie-Chantal Toupin, qui chante Maudit bordel avec Cynthia Dufresne, jeune chanteuse autiste, dans un beau moment de complicité chaleureusement salué. Le sympathique David Jalbert est également de la partie, avec son folk nostalgique et imagé, de même que Vilain Pingouin, Hugo Lapointe, Annie Dufresne, Breen Lebœuf, Stage Lacroix et Pierre Beauregard qui se joindront plus tard à la fête.

Car l’Autiste Show est bel et bien une fête, même s’il découle d’une situation difficile. Il permet aux familles aux prises avec le syndrome de l’autisme de voir qu’elles ne sont pas seules, que l’entraide, l’empathie et le plaisir sont toujours d’actualité au cœur de cette vie différente qui est la leur. 

Organisations: Société de l’autisme des Laurentides, Groupe Sens

Lieux géographiques: Québec, Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires