Une direction artistique à trois têtes

Claude
Claude Desjardins
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On dit souvent que deux têtes valent mieux qu’une, or les métiers du théâtre, lorsqu’il est plus particulièrement question de direction ou de conception, se pratiquent généralement en solo.

La direction artistique d’un théâtre est difficilement imaginable à deux têtes. Pourquoi? Parce que le titulaire de ce poste étant celui autour duquel s’articulent le mandat et la démarche d’une compagnie, pour la simple et bonne raison qu’on adhère en tout point à sa vision et sa culture du théâtre, le caractère exclusif de la chose semble tomber sous le sens.

De toute manière, dans la pratique de cet art synthèse qu’est le théâtre, on a besoin de tellement de spécialistes à tous les postes qu’on ne pense guère à former des duos.

Le Petit Théâtre du Nord a été fondé par quatre acteurs qui, dès le départ, voulaient surtout pratiquer le métier pour lequel ils avaient été formés, tout en assurant la viabilité d’un théâtre professionnel axé sur la création, qui plus est en région et en été.

Peut-être parce qu’ils furent momentanément les seuls à y croire, il a fallu d’emblée se partager certaines tâches connexes, notamment la direction artistique qui s’est dès le départ exercée dans une sorte de collégialité qui perdure.

Luc Bourgeois, Mélanie St-Laurent et Sébastien Gauthier s’en étonnent tout haut et s’en félicitent presque. «Ça vient sans doute du désir que nous avons de développer culturellement un organisme qui nous ressemble», avance Sébastien Gauthier.

Autour de la table, l’unanimité se fait autour de l’amitié qui les unit depuis l’époque où ils étudiaient le théâtre à Lionel-Groulx. Et du fait que le mandat du PTDN est clair et que le consensus autour de la culture de l’entreprise ne se soit jamais effrité.

Mais le ciment, répète-t-on, c’est l’amitié. C’est aussi la maturité acquise avec les années, celle qui n’abolit pas les malaises ni les conflits, mais qui les rend plus faciles à gérer et à régler. Et ça fait 15 ans que ça dure. 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires