NOS VIGNOBLES

André Maccabée
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Wine Access, une revue de l’Ouest canadien, publie son spécial annuel sur les vignobles canadiens. La section sur le Québec manque de précisions, on y place les vignobles et les cidreries, et aucun de nos vignobles ne figure dans les meilleurs vins par catégorie.

NOS VIGNOBLES

Je me demandais un peu pourquoi. C’est que nos vignobles n’y participent pas, certains de nos vins mériteraient sûrement des mentions. La vigne est de plus en plus populaire au Canada: en 2008, on recensait 431 vignobles, l’édition 2012 en recense 554. Mais on y mêle les pommes et les raisins. Le dernier décompte québécois nous donne 115 vignobles. 

TARTARES ET CARPACCIOS  Les mets parfaits pour la belle saison. Vous pouvez les préparer à la maison, avec le livre de recettes de 180 pages d’Andréa Jourdan, chez Transcontinental. La clé du succès est la fraîcheur des produits. Pour des repas colorés, et délicieux.

BIÈRES Il y a des bières de soif et des bières de dégustation. Voici une bière de dégustation, la Scotch Silly, une bière forte qui nous vient de la ville de Silly, dans l’Hainault, en Belgique. Une bière avec un solide goût de malt, avec l’alcool qui vous réchauffe. Elle peut être aussi bonne pour l’hiver ou l’automne, et peut vieillir au cellier. Sinon, elle se déguste lentement en soirée. En vente à la SAQ.

Les bières sans gluten sont aussi bonnes que les régulières. On a dégusté la rousse de la Brasserie Glutenberg de Montréal. Une rousse originale, élaborée avec du millet, du sarrasin, du quinoa et des marrons. On déguste un peu de tout cela au nez et en bouche, c’est élégant et parfaitement réussi. Pas surprenant qu’elle ait remporté la mention or dans un concours international à San Diego. [www.brasseurssansgluten.com]

L’ÉTÉ EN BLANCS Le Portugal nous donne de beaux vins blancs, légers pour la saison, comme le Vale Da Judia 2011, un vin de coopérative, qui nous lance un fruité de fruits blancs et de fleurs au nez et en bouche. Ce vin sec, vient du moscatel de Setúbal, qui donne habituellement des vins de dessert. Un excellent vin sur le patio. 10,75 $.

Le Bottero di Cello Bianco ou Veneto en rouge est l’un des vins les plus populaires à la SAQ. Un vin de table italien accessible, qui se déguste parfaitement bien en famille. On vient d’en changer l’apparence, pour le rendre encore plus invitant. Le fruité est léger, c’est un vin prêt à boire. On l’a dégusté en comité masculin dans un resto italien «apportez votre vin»; rien à redire pour moins de 10 $ le litre en blanc ou en rouge. Plusieurs restos en ont fait leur vin maison.

Si vous voulez plus de complexité aromatique en blanc, vous avez l’Adega de Pegoes 2010, de la région de Setúbal, la même que le premier vin. Cette vendange sélectionnée est un assemblage de chardonnay avec deux cépages locaux, l’arinto et l’antoa vaz. Vieilli en fûts, élevé sur lies, le panier de saveurs est charmeur avec des notes florales et fruitées sur une touche exotique. Un grand vin blanc qu’on peut conserver cinq années au cellier. Vif, frais, avec une longue finale, c’est d’une belle richesse pour le prix avantageux de 14,05 $. C’est la Grande Dégustation cette fin de semaine à St-Adolphe. [www.grandedegustation.ca/]

 

Organisations: Transcontinental, SAQ

Lieux géographiques: Canada, Région de Setúbal, Hainault Belgique Adolphe

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Rémy Charest
    10 juillet 2012 - 01:49

    Ayant travaillé à la dite section Québec du Canadian Wine Annual, je me permets de réagir à votre note qui, le moins qu'on puisse dire, manque aussi de précision. Par exemple, à lire votre note, on croirait que seule la section Québec présente cidres, vins et petits fruits ensemble. C'est le cas dans l'ensemble du guide. Pour ce qui est du manque de précision, j'aimerais bien que vous me disiez ce qui manque particulièrement. Il faut se rappeler que les notes sont très courtes: 75 mots environ pour les descriptions, pour que le tout tienne dans un espace tout de même limité. De plus, il n'est pas toujours facile d'obtenir des réponses des vignobles: certains n'ont pas été inclus parce qu'il a été impossible d'obtenir le moindre retour d'appel ou de courriel, malgré des essais répétés. Et pour ce qui est de la présence des vins québécois dans le palmarès, ils sont jugés dans le cadre des Canadian Wine Awards par une équipe de juges chevronnés, provenant de partout au Canada, y compris du Québec. Et nous aimerions bien voir plus de vins québécois représentés à cette compétition. Mais ceci dit, même s'ils participaient plus, il serait bien difficile de compter un vin québécois gagnant dans des catégories comme le meilleur cabernet sauvignon, par exemple, puisque le Québec n'en produit pas...