Tendances à la hausse

André Maccabée
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les agents qui fournissent des vins à la SAQ me confirment que le monopole veut vous faire payer plus.

Tendances à la hausse

On veut faire disparaître plusieurs bons petits vins en les remplaçant par des vins plus chers, pas forcément meilleurs, mais comme le prix sera plus élevé, la marge de profit du monopole sera plus grande. Les vins entre 15 $ et 20 $ seront ceux que la SAQ va favoriser dans ses appels d’offres. Voila ce qui explique que notre Société fait presque le milliard de profits pour l’éducation et la santé…

VENDRE LE VIN DE L’ANTIQUITÉ À NOS JOURS

Le Centre d’études et de Recherche de la Vigne et du Vin a tenu un colloque à Bordeaux sur le sujet.

Une vingtaine d’experts européens et internationaux nous livrent leurs résumés de conférences dans un volume publié en collaboration avec le Cervin. Les métiers du vin et l’évolution de la mise en bouteilles y sont aussi abordés avec des photos d’archives.

Passionnant pour tous ceux et celles que le vin intéresse: 288 pages à déguster sans modération, aux éditions Féret.

UN BLANC PASSE-PARTOUT POUR L’ÉTÉ

Le vin de la Loire du Domaine Bellevue, en Touraine, vient d’arriver dans le millésime 2011. 100 % sauvignon blanc, une robe estivale jaune et un nez de fruits exotiques et d’agrumes, avec un soupçon floral, vous charme avec finesse. La bouche, ronde et délicate, suit avec une bonne longueur. On le déguste avec le homard ou le saumon sur le grill: 14,40 $.

DES VINS QUÉBÉCOIS POUR CÉLÉBRER

Les bons rouges québécois ne sont pas légion. Voici un petit nouveau, le rouge 2010 du Jardin d’Emmanuel, à Oka. Une première cuvée qui a du potentiel, un assemblage de Ste-Croix et de Lucie Kuhlmann. Un bouquet de fruits mûrs noirs et rouges qui nous montre encore une fois le savoir de Sébastien Vicaire. Les tannins sont encore fermes et la finale précise et persistante. On pourrait même le garder quelques années pour voir son évolution: [www.aujardindemmauel.ca] pour passer prendre vos vins dans un décor champêtre, sur le rang en face de l’Abbaye.

Vous pouvez aussi vous le procurer à la SAQ ou directement au vignoble dans notre région, le William Blanc 2010, sec et fruité, à base de vandal cliche, donne une bouche très fraîche, précédée, au nez, de nuances d’agrumes et de fleurs. Un beau blanc pour les poissons. Le rosé 2011 du même producteur, le Gabrielle, est un beau panier de saveurs vives, concentrées et équilibrées: [www.vignobleriviereduchene.ca/vins].

On célèbre des mariages à ce vignoble, avec Les Bulles de Gabrielle, une méthode champenoise rosée et unique, de notre terroir. Une belle robe estivale rosée, un nez fruité subtil, le tout, plein de finesse et de raffinement. Les bulles sont fines et persistantes. On le retrouve sur place.

Le Phénix est leur vin haut de gamme. Le nom vient de certains vins qui ont survécu à l’incendie du vignoble. Qu’il soit rouge ou blanc, on nous démontre qu’on peut bien faire. La maître de chai, Laetitia Huet, nous le prouve avec les Phénix. Il faut passer sur place déguster ce vin et en acheter. Vous pourrez vous faire une caisse de leurs produits pour l’été.

Bonne Saint-Jean!

Organisations: SAQ, Société, Centre d’études Recherche de la Vigne Cervin

Lieux géographiques: Bordeaux, Loire, Domaine Bellevue Touraine Oka

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires