CINÉMANIE Votre semaine cinéma

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

CINÉMANIE Votre semaine cinéma

DIMANCHE 3 JUIN

À la fin des années 1970, Jean Beaudin réalise Cordélia, avec Louise Portal, d’après l’histoire vraie de Cordélia Viau, qui aurait assassiné son mari en novembre 1897. Vous trouverez d’ailleurs à la bibliothèque de Sainte-Thérèse, le livre dont s’inspire le film, La lampe dans la fenêtre, de Pauline Cadieux. Depuis la fin avril, le Musée Joseph-Filion (Sainte-Thérèse) consacre une exposition à cette affaire, dont on dit qu’elle a impliqué cinq personnes de Sainte-Thérèse. De 13 h à 16 h, aujourd’hui, et du mercredi au dimanche, à partir de la mi-juin. Infos: 450-434-9090, [www.shgmi.ca].

LUNDI 4 JUIN

Suzanne Clément, récompensée à Cannes pour son rôle dans Laurence Anyways, de Xavier Dolan (à voir en salles), était déjà au générique du premier film de Dolan, J’ai tué ma mère, à Télé-Québec, ce soir, 21 h. Par ailleurs, belle semaine pour les cinéphiles à Télé-Québec, qui propose entre autres Saraband, l’ultime film de Bergman (dimanche, 23 h 15) et Il danse avec les loups, de Kevin Costner (mercredi, 21 h).

MARDI 5 JUIN

ARTV aussi gâte les cinéphiles cette semaine, avec Lawrence d’Arabie (mercredi, 21 h), Harold et Maude (samedi, 13 h) et ce soir, 21 h, La Sarrasine de Paul Tana (1992). Alors que le cinéma de fiction d’ici s’était surtout intéressé aux Québécois «de souche» jusque-là, Tana racontait, dès les années 1980, les Italiens du Québec. Dans La Sarrasine, il nous parle d’intolérance avec intelligence et révèle un acteur puissant, trop rare sur les écrans, Tony Nardi, récompensé aux Genie pour ce rôle.

MERCREDI 6 JUIN

Bien sûr, il ne faut pas toujours se fier aux critiques et il est préférable de se faire son idée par soi-même, mais je dois vous mettre en garde: 11 critiques françaises sur 13 donnent une ou deux étoiles sur cinq à la comédie Bienvenue à bord, en salles depuis vendredi. Ça fait 85 % des critiques qui disent que c’est passable ou médiocre… Retournez donc voir Intouchables à la place, toujours en salles, ou à Ciné-Groulx, le 11 juillet.

JEUDI 7 JUIN

Il y a 20 ans, Léolo, de Jean-Claude Lauzon, prenait l’affiche. Avec ses flashs fulgurants (Pierre Bourgault en dompteur de vers, Ginette Reno comme vous ne l’avez jamais vue… il fallait y penser!), le film-culte ne fera pas l’unanimité. N’empêche, Léolo s’est retrouvé, en 1995, dans le top 100 des meilleurs films de tous les temps du magazine Time. À la Cinémathèque québécoise (Montréal), aujourd’hui, 16 h.

VENDREDI 8 JUIN

En cette Journée mondiale des océans, pourquoi ne pas voir le bien nommé Océans, de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud? Disponible en vidéo.

SAMEDI 9 JUIN

On n’en a pas eu des tonnes, au Québec, des comédies qui ont rallié le public et la critique. En fait, La grande séduction, de Jean-François Pouliot, sur un scénario de Ken Scott, est plus qu’une bonne comédie: c’est un des plus beaux films des dix dernières années. À Radio-Canada, ce soir, 20 h.

Si vous organisez un événement cinéma, n’hésitez pas à m’en informer. Bon cinéma!

Organisations: Musée Joseph-Filion, Radio-Canada

Lieux géographiques: Sainte-Thérèse, Québec, Cannes Ciné-Groulx Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires