Stefan Matteau jr rentre au bercail

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Deux buts, deux passes en deux parties

Trois ans après avoir quitté le nid familial pour aller peaufiner ses aptitudes de hockeyeur, le Blainvillois Stefan Matteau jr disputera son premier match au Centre d’excellence Sports Rousseau,vendredi soir, devant une foule qui le connaît très bien.

«L’an passé, quand je venais assister aux rencontres de l’Armada, je me promenais dans l’aréna et je connaissais pratiquement le quart des gens que je croisais. Ça va être spécial comme premier match, mais c’est quelque chose de très motivant en même temps», a-t-il souligné.

Disons que la semaine dernière, il a eu droit à une petite répétition puisqu’il a joué son premier match dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec à Rouyn-Noranda, terre natale de ses parents.

«Nous avons eu un chalet pendant 22 ans à Rouyn-Noranda, indique le paternel. Il y avait 25 personnes assises derrière le banc de l’équipe pour le voir. Ça peut être impressionnant pour un jeune joueur», raconte-t-il.

Le numéro 23 de l’Armada a fait fi de cette pression pour marquer un but et récolter une passe, un soulagement pour celui qui n’avait pas trouvé le fond du filet en matchs pré-saison.

«C’est sûr que je me faisais taquiner par les gars dans le vestiaire, mais je leur répondais que je gardais ça pour la vraie saison», lance-t-il, sourire en coin.

Pas de hockey à la maison

Stéphane et Stefan Matteau ont signé un pacte avec les autres membres de la famille: pas question de parler de hockey à la maison. «Pour le moment, ça va bien mentionne l’assistant-entraîneur de l’Armada. Ça fait longtemps que nous n’avons pas été réunis toute la famille (sa conjointe et sa fille Alyson) pour une aussi longue période et c’est un réel plaisir.»

Bien qu’ils aient été réunis au sein de la même équipe aux niveaux peewee et bantam, les deux s’entendent pour dire qu’ils doivent tracer une ligne entre la relation père-fils et le rapport entraîneur-joueur.

«C’est sûr que c’est un plus pour moi de compter sur lui et de pouvoir bénéficier de son expérience», souligne Matteau jr.

Pour le paternel, la présence de Jean-François Houle et Joël Bouchard aide à une relation des plus harmonieuse avec son garçon: «Ce n’est pas facile, mais pour moi, c’est une belle expérience. Jean-François et Joël aident beaucoup à l’encadrement de Stefan et lui, il prend son rôle au sérieux.»

Des objectifs élevés

Bien qu’il en soit à sa première saison dans le circuit Courteau, Stefan Matteau jr arrive avec l’Armada après avoir été un choix de première ronde des Devils du New Jersey au dernier repêchage de la LNH.

«Je sais qu’il y a des attentes envers moi, mais mon but premier, c’est de gagner avec cette équipe, indique le jeune attaquant qui aimerait obtenir plus d’un point par match. Je n’aime pas parler de mes objectifs personnels, parce que si je sens que j’ai joué un bon match et que les points ne sont pas là, je vais être content.»

Bien qu’il soit encore tôt dans la saison, le nouveau porte-couleurs de l’Armada a pour le moment une moyenne de deux points par match, grâce à sa récolte de deux buts et autant de passes lors des deux premiers matchs de la saison.

Dans le Livre de bord

En vertu de ses deux gains en deux rencontres au cours du premier week-end d’activité, l’Armada a grimpé au septième rang au classement du top 10 de la Ligue canadienne de hockey. Les Remparts de Québec sont toujours premiers, alors que les Mooseheads d’Halifax pointent au cinquième échelon.

•••

Le Boisbriannais Charles Hudon a connu toute une troisième période, dans la rencontre de mercredi dernier, pour aider les Saguenéens de Chicoutimi à vaincre les Tigres de Victoriaville par la marque de 4-3. Après avoir obtenu une mention d’aide sur le premier but des siens, en première période, Hudon a marqué trois buts en l’espace de 4 min 28 s pour réussir son premier tour du chapeau de la saison.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires