Julien Bahl ne ferme pas la porte à la LHJMQ

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il rencontrera l’Armada en début de semaine

L’Armada a pris un risque en repêchant Julien Bahl en première ronde de la séance de sélection de la LHJMQ, samedi dernier, puisque celui-ci envisage pour le moment de poursuivre sa carrière aux États-Unis. Le défenseur sorelois rencontrera l’état-major de l’Armada en début de semaine prochaine et il prendra sa décision par la suite.

Julien Bahl rencontrera la direction de l’Armada en début de semaine, en compagnie de ses parents et de son agent. Il prendra ensuite une décision à savoir où il poursuivra sa carrière de hockeyeur.

Bahl est le seul joueur, parmi ceux qui ont été repêchés en première ronde, à ne pas s’être déplacé à Québec. Le coup de dé de Joël Bouchard pourrait s’avérer payant, mais il devra maintenant convaincre le joueur.

«C’est un joueur qui était tellement haut sur notre liste qu’on ne pouvait pas passer à côté, avait indiqué Bouchard. Il était le dernier défenseur disponible de son calibre, alors nous avons pris le risque. Je n’ai jamais eu peur dans la vie, je ne commencerai pas aujourd’hui.»

Bahl était pour sa part bien assis dans son salon devant son téléviseur quand il a entendu Joël Bouchard prononcer son nom. «J’avoue que j’ai été surpris, a indiqué Bahl lorsque joint par téléphone. Comme j’avais manifesté l’intention d’aller jouer aux États-Unis, je pensais qu’une équipe allait prendre une chance à me sélectionnant en fin de deuxième ronde ou en troisième ronde.»

Bahl et sa famille écouteront

En début de semaine, avec son agent et sa famille, il rencontrera la direction de l’Armada. Ils écouteront alors le plan que l’Armada a conçu pour le jeune homme et étudieront le programme qu’il lui sera offert.

Bahl pourrait jouer une autre année dans le midget AAA, avec les Gaulois du collège Antoine-Girouard, avant d’aller au pays de l’Oncle Sam, mais sa décision de jouer aux États-Unis ou dans la LHJMQ sera prise dans les prochaines semaines.

«La porte n’est pas fermée. On va écouter et analyser le tout, a indiqué le défenseur de 5p11, 165 livres. Je prendrai ma décision avant le début du camp.»

Bouchard et ses acolytes n’en seront pas à leur première présentation pour tenter de convaincre un joueur de porter l’uniforme noir et blanc. L’an dernier, le d.g. avait dû convaincre Christopher Clapperton de jouer pour la formation laurentienne, une décision que le principal intéressé ne regrette pas du tout. Il passe même une partie de l’été dans les Basses-Laurentides afin de profiter des installations pour s’entraîner.

Un quart-arrière

On dit beaucoup de bien de Julien Bahl. Il a joué pour l’équipe du Québec des moins de 16 ans, cette année, et il devrait être invité au camp des moins de 17 ans, cet été.

Dans le midget AAA, Bahl a montré un dossier de trois buts et 18 passes en 38 parties. «Je ne fais pas beaucoup d’erreur en défensive et j’aime appuyer l’attaque quand l’occasion se présente, analyse-t-il. Je n’ai pas encore atteint ma maturité sur le plan physique, alors j’espère ajouter quelques livres à ma charpente.»

On devrait savoir dans quelques semaines si l’Armada a gagné son pari. Pour le moment, Bahl n’a pas visité d’établissement ni rencontré qui que ce soit aux États-Unis. La balle est donc dans le camp de Joël Bouchard et de son groupe.

Organisations: Antoine-Girouard

Lieux géographiques: Armada, Québec, États-Unis Camp de Joël Bouchard

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires