La région avait bien besoin de l’Armada

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Commentaire

En juillet dernier, on apprenait que le Junior de Montréal déménageait à Boisbriand et, quelque temps après, on apprenait que l’équipe prendrait le nom de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

La région des Laurentides avait besoin d’une équipe comme l’Armada pour manifester son sentiment d’appartenance, alors que la LHJMQ avait besoin de s’installer dans la région en raison de l’essor tant démographique qu’économique.

Ça faisait quelques années que je militais en faveur de l’arrivée d’une formation de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. La région des Laurentides, et plus particulièrement les Basses-Laurentides, est la région qui connaît le meilleur essor démographique depuis les deux dernières décennies.

Qui dit plus de gens dit plus de jeunes. La corrélation se fait très bien sentir dans les sports, alors qu’il y a de plus en plus de jeunes qui s’adonnent au hockey, au soccer et même au baseball, un sport qui était en déclin depuis le départ des Expos.

L’implantation d’une équipe de la LHJMQ dans la région permet à ces jeunes hockeyeurs de se fixer des rêves accessibles (en tenant compte que seulement 1 % des joueurs qui jouent dans le circuit Courteau évolue dans la LNH) et de voir de près le plus haut niveau de hockey qui se joue au Québec.

Avant ça, il fallait se rendre à Montréal pour pouvoir assister à un match de ce calibre. Non seulement à Montréal, mais à Verdun. Pour des parents qui travaillent à Montréal, qui se tapent le trafic pour revenir à la maison récupérer leurs enfants et traverser de nouveau Montréal au grand complet pour se rendre à Verdun, c’était plus souvent qu’autrement une sortie qu’on repoussait du revers de la main.

Une région florissante

Maintenant que c’est à Boisbriand, c’est beaucoup plus facile d’accès. La région avait besoin d’un tel joyau régional pour manifester son sentiment d’appartenance et la LHJMQ avait besoin d’amener une formation ici puisque, quand on parle d’essor démographique, on parle également d’essor économique.

De plus, il est important de mentionner que Hockey Laurentides-Lanaudière est la région qui forme le plus de joueurs de hockey évoluant dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec: Jonathan Huberdeau, de Saint-Jérôme, Xavier Ouellet, de Terrebonne, Jonathan Brunelle, de Boisbriand, et Michaël Beaudry, de Saint-Eustache, pour ne nommer que ceux-là, ont fait partie de l’élite au cours de la dernière saison.

Jouons au directeur général

Au cours des prochaines semaines, Joël Bouchard et son équipe auront des décisions à prendre. Ils doivent préparer le prochain repêchage, qui aura lieu à Québec au début du mois de juin, mais ils doivent aussi faire une liste de 16 joueurs protégés.

C’est que chaque équipe doit protéger 16 joueurs de sa liste de 50 en vue du repêchage d’expansion pour l’arrivée, la saison prochaine, du Phœnix de Sherbrooke, qui pourra prendre deux joueurs par équipe, mais pas plus d’un gardien.

Comme le Junior de Montréal n’a pas laissé une formation avec de la profondeur, à l’organisation de Joël Bouchard, la liste ne devrait pas causer trop de maux de tête, si ce n’est que pour un joueur.

Dans le filet, Étienne Marcoux et Storm Phaneuf verront assurément leur nom inscrit sur cette liste. Ils seront accompagnés par les défenseurs Xavier Ouellet, Alex Micallef, Olivier Picard, Élie Bérubé, Aaron Hoyles et Vincent Richer.

À l’attaque, on devrait retrouver Jess Tanguy, Tommy Giroux, Marc-Olivier Roy, Christopher Clapperton, Cédric Paquette, Samuel Hodhod, Jean‑Christophe Laflamme, Samuel Aquin et Stefan Matteau Jr..

Il y a 17 noms sur la liste, mais il faut tenir compte du fait qu’une formation ne peut aligner, pour un match, que trois joueurs âgés de 20 ans. Or, avec Tanguy, Giroux, Richer et Micallef, l’Armada en comptera quatre.

Se grossir à l’attaque

Au prochain repêchage, la direction de l’Armada devra tenter de se grossir puisque les bons petits joueurs sont légion dans la formation laurentienne.

Naturellement, le talent doit primer, mais supposons que l’Armada ait le choix entre un joueur du gabarit de Christopher Clapperton (5 p 9 po, 160 livres), ou Stefan Matteau jr (6 p 1 po, 213 livres), il optera pour le second puisque la majorité des attaquants auront moins de six pieds.

Repêchage de la LNH

À la fin juin, ce sera au tour de certains joueurs de l’Armada d’espérer être choisis par une équipe, mais cette fois, ça sera pour la Ligue nationale de hockey.

Stéfan Matteau Jr. devrait être le premier à entendre son nom, mais il sera suivi de près par Cédric Paquette, qui a connu une fin de saison incroyable.

Le gardien Étienne Marcoux trouvera assurément preneur, tandis que Christopher Clapperton sera sélectionné au cours de la dernière ronde ou il recevra une invitation à un camp.

Le défenseur Nikita Kolesnikovs a attiré l’attention, mais il serait surprenant qu’il entende son nom. Toutefois, il recevra assurément une invitation.

Organisations: Ligue de hockey junior majeur du Québec, Ligue nationale de hockey, JonathanHuberdeau Junior de Montréal

Lieux géographiques: Montréal, Québec, Verdun Région des Laurentides Boisbriand Circuit Courteau Saint-Jérôme Terrebonne Saint-Eustache

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires