La saison de l'Armada est terminée

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Armada 4 Océanic 5

L'Océanic de Rimouski est venu remporter le septième match, mardi soir, au Centre d'excellence Sports Rousseau, pour accéder au carré d'as de la LHJMQ.

Points de presse des entraîneurs Jean-François Houle et Serge Beausoleil

 

Rimouski a pris les devants 4-0, mais encore une fois, l'Armada a comblé ce déficit. Peter Trainor a cependant jeté une douche d'eau froide en marquant 23 secondes après le quatrième but de l'Armada.

L'Océanic démarre en force

Les deux équipes ont obtenu plusieurs chances de marquer dès les premières minutes de jeu. Jean-Christophe Laflamme a été le premier à faire scintiller la lumière rouge, mais ce but a été refusé par le juge vidéo puisqu'il a constaté que Laflamme avait effectué un geste avec son patin.

Dès la présence suivante, Rimouski a ouvert la marque. Les Rimouskois s'y sont pris à trois occasions pour finalement déjouer Étienne Marcoux. Alexandre Mallet a pris le retour de Peter Trainor, qui avait pris celui de Pier-Luc Pelletier.

Rimouski a continué de dominer le reste de l'engagement en triplant le nombre de lancers au but des locaux. Étienne Marcoux a dû se surpasser à plusieurs reprises pour garder l'écart à un seul but, mais il n'a rien pu faire quand Alexandre Tanguay a coupé une passe télégraphiée d'Alex Micallef en direction de Nikita Kolesnikovs pour foncer au filet et marquer.

L'Armada a tenté de marquer avant la fin des premières 20 minutes en obtenant trois lancers, mais en vain.

Richer marque deux fois

En début de deuxième période, l'Armada a cogné à la porte, mais Jacob Gervais-Chouinard l'a fermée devant à Alex Micallef.

À l'autre bout de la patinoire, Jakub Culek a trompé la vigilance de Marcoux, qui aimerait assurément revoir le tir. Un peu plus de deux minutes plus tard, Mallet  a trouvé la brèche par-dessus l'épaule de Marcoux qui s'était agenouillé trop rapidement.

Avant que la cinquième minute de jeu soit terminée, les Laurentiens ont réussi à s'inscrire au pointage, grâce à un lancer du poignet précis de Vincent Richer, en provenance de la ligne bleue . Tommy Giroux et Samuel Hodhod ont été ses complices.

Avant la mi-période, Jonathan Lavoie s'est retrouvé au cachot, mais l'Armada n'a pas réussi à profiter de cet avantage numérique.

Dans la minute qui a suivi, Hodhod a effectué un beau jeu en entrée de zone pour conserver la rondelle. Il l'a refilé à Christopher Clapperton qui a été stoppé, mais Tommy Giroux a pris le retour pour faire bouger les cordages.

Vincent Richer a réduit l'écart à un seul but en y allant d'un autre tir du poignet précis qui a frôlé le poteau. Blainville-Boisbriand n'a pas été en mesure de profiter d'un jeu de puissance, mais l'Armada a continué de bourdonner et a finalement marqué. Samuel Aquin et Marc-Olivier Roy, qui ont fait du bon travail pour garder la rondelle en zone rimouskoise, ont obtenu les mentions d'aide.

Dominée 13-7 au chapitre des tirs au but en première, l'Armada a eu le dessus 14-12 en deuxième.

Pouliot créé l'égalité

Au cours des 10 premières minutes du dernier tiers, les lancers se sont fait rares des deux côté. C'est avec huit minutes à jouer en troisième que Raphaël Pouliot a créé l'égalité en prenant le retour de Tommy Giroux.

Serge Beausoleil a retiré Gervais-Chouinard du match pour déléguer Carl Hozjan. Vingt-trois secondes plus tard, Peter Trainor réduisait au silence les partisans de l'Armada en prenant le retour du lancer d'Alexandre Mallet pour redonner une priorité d'un but à l'Océanic.

Jean-François Houle a retiré son gardien à la faveur d'un sixième attaquant, mais Hozjan n'a pas bronché.

L'Océanic affrontera maintenant les Mooseheads d'Halifax tandis que les Sea Dogs de Saint John croiseront le fer avec les Saguenéens de Chicoutimi.

Organisations: Océanic

Lieux géographiques: Rimouski, Marcoux, Chicoutimi

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires