L'Armada n'est pas imbattable

Marco
Marco Brunelle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Armada 3 Océanic 5

L’Armada n’avait pas perdu en temps régulier depuis le début du mois de mars, mais l’Océanic de Rimouski a remédié à la situation en remportant le premier match de la série par la marque de 5 à 3.

Les 3250 spectateurs présents au Centre d’excellence Sports Rousseau ont fait sentir leur présence avant le début du match afin de démontrer leur appui aux Laurentiens.

Les deux équipes ont démontré rapidement qu’il ne fallait pas se retrouver trop souvent au banc des pénalités puisque, dès la première supériorité numérique de chacune des formations, un but a été marqué.

Cédric Paquette a profité d’une pénalité imposée à Robbie DeFulviis pour faire bouger les cordages en faisant dévier le tir de Xavier Ouellet, lui qui avait reçu le disque de Jess Tanguy.

Sur la séquence suivante, Tommy Giroux s’est retrouvé au cachot. Iil n’en fallait pas plus pour que les Rimouskois créent l’égalité. Pier-Luc Pelletier a trompé la vigilance d’Étienne Marcoux avec un tir de la ligne bleue.

Les 20 premières minutes se sont terminées avec un pointage égal, mais l’Océanic a clairement eu le dessus au chapitre des tirs au but, en obtenant 15 lancers, tandis que leur gardien Jacob Gervais-Chouinard a reçu seulement cinq rondelles.

Les hommes de Jean-François Houle ont obtenu quelques occasions de marquer, mais ils auraient eu besoin d’un filet de soccer, tellement ils ont manqué la cible.

Bévue de Pouliot

L’Armada évoluait en désavantage numérique quand Raphaël Pouliot a tenté une passe à l’aveuglette à la ligne bleue de l’Océanic, ce qui a ouvert la porte à un 2 contre 1 pour Rimouski.

Jakub Culek a vu Marcoux réaliser l’arrêt, mais Francis Beauvillier suivait derrière et, grâce à un deuxième effort, il a réussi à pousser la rondelle dans le fond du filet.

Beauviller était au cachot pour avoir donné un coup de bâton quand Alex Micallef a repéré Tommy Giroux à l’extrémité de la zone. Giroux  a attendu que le défenseur se compromette pour passer la rondelle à Marc-Olivier Roy devant le filet, qui n’a eu qu’à rediriger le disque dans le but.

Olivier Hinse lançait les siens en avance 67 secondes plus tard en complétant la manoeuvre orchestrée par Jean-Christophe Laflamme et Dylan Anderson.

Trois buts de l’Océanic

L’Océanic est sorti en force en début de troisième période, mais c’est un jeu qui apparaissait inoffensif qui a permis à Rimouski de ramener tout le monde à la case départ.

Jean-François Plante était derrière le filet lorsqu'il a envoyé la rondelle dans le dos de Marcoux et qu'elle s’est retrouvée derrière la petite ligne rouge.

L’Armada n’a eu que quatre lancers au but en troisième période, mais encore une fois ils ont manqué de précision.

Peter Trainor a profité de la circulation lourde pour faire bouger les cordages, mais l’officiel placé derrière le filet n’a jamais vu le disque pénétrer dans le filet. Après avoir eu recours à la reprise vidéo, il a finalement accordé le but.

Avec 1 minute 40 secondes à jouer, Jean-François Houle a demandé un temps d’arrêt et il a retiré Marcoux à la faveur d’un sixième attaquant. Il n’en fallait pas plus pour que Gervais-Chouinard tente de marquer de son propre filet.

La rondelle se dirigeait à la droite du but, mais Petr Straka a pris possession du disque pour compléter le travail.

Le deuxième match de cette série sera présenté, samedi soir à 19h, au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Organisations: Centre d’excellence Sports Rousseau

Lieux géographiques: Marcoux, Robbie DeFulviis, Rimouski

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Michel Ménard
    07 avril 2012 - 11:35

    Bonjour MM. Brunelle et Johnson, Juste un petit mot pour vous féliciter et vous remercier de vos reportages vidéos pendant la saison de l'Armada. Étant détenteur de billets de saison et étant toujours sur place, il est toujours agréable de revoir les jeux de la veille. Vous faites du très bon travail. Merci!