Bernard Généreux: de grandes espérances déçues

Corinne Guimont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est d’une voix calme, mais les yeux rougis, que Bernard Généreux, du Parti québécois (PQ), a fait son discours de remerciement lorsque les résultats ont confirmée une avance pour son adversaire caquiste au cours de la soirée.

Bernard Généreux

Une défaite qui semble avoir laissé beaucoup de déceptions autant chez M. Généreux que parmi son équipe, sa famille et ses amis présents lors de la soirée d’élections, à l’hôtel Le Mirage de Blainville.

«Malgré les efforts qu’on a faits, les résultats nous ont défaits. Je voudrais remercier ceux qui ont cru en ma candidature, dans cette longue marche électorale qui a été stimulante en expérience humaine. On avait de grandes espérances», a déclaré Bernard Généreux lors de son discours.

Visiblement sous le choc, il a parlé de sa déception, mais également de ses inquiétudes de voir la circonscription représentée par la deuxième opposition. «Il y a des dossiers qui doivent être avancés par une équipe au pouvoir. La situation est peu favorable pour la suite des choses, mais c’est de bonne guerre et c’est la population qui tranche», s’est-il exprimé un peu plus tard dans son discours.

Plusieurs remerciements ont également été prononcés pour son équipe et ceux qui l’ont épaulé tout au long de sa campagne. «J’ai apprécié le support qui a été le vôtre», a-t-il a indiqué.

Bernard Généreux était visiblement dans un état de résignation lorsque nous lui avons posé quelques questions. «On avait de grandes ambitions pour le comté qui mérite d’être au pouvoir. Ses besoins sont nombreux et grands et il y aurait eu des opportunités avec la perspective du pouvoir», n’a-t-il pu s’empêcher de répéter.

«On avait de grandes ambitions pour le comté qui mérite d’être au pouvoir.» Bernard Généreux

La victoire de Daniel Ratthé, il l’interprète comme un message de changement et donne à son adversaire le crédit d’avoir réussi à rejoindre les attentes des familles avec ses idées. Le candidat défait a aussi exprimé sa surprise de voir le Parti libéral si fort dans les résultats, en précisant que les gens en ont assez, mais que la situation ne le démontre pas aussi clairement.

Quant à l’élection de Pauline Marois comme première ministre, M. Généreux considère qu’il s’agit d’une bonne nouvelle pour le Québec. «Elle a les compétences qu’on sait et l’intelligence pour y arriver. Elle aura besoin de la solidarité de son équipe pour mener sa barque dans un contexte qui n’est pas évident», commente Bernard Généreux en faisant référence au gouvernement minoritaire.

La suite, pour M. Généreux, sera de retrouver ses mandats municipaux qui ont été mis en veilleuses dans la municipalité de Saint-Prime. Il a également annoncé qu’il n’avait pas l’intention de retourner en élections pour son poste de maire.

Organisations: Parti libéral

Lieux géographiques: Québec, Municipalité de Saint-Prime

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires