Hélène Daneault: plus de ressources aux omnipraticiens

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Médecin de famille depuis 26 ans, la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Groulx, Hélène Daneault, est catégorique: le problème en santé au Québec en est clairement un d’organisation.

Hélène Daneault lors de son premier point de presse de la campagne, le lundi 13 août dernier.

«On a les effectifs nécessaires. Il suffit juste de réorganiser le travail pour donner davantage de ressources aux omnipraticiens, comme des infirmières praticiennes qui pourraient prendre en charge les actes délégués, et on réussit à désengorger les urgences et à être plus efficace, sans ajouter de personnel ni de nouvelles ressources», affirme-t-elle.

Le geste passe d’abord par une volonté politique et requiert du courage, selon elle. «Cette réorganisation du système de santé doit aussi se faire avec la collaboration des directions d’hôpitaux et des administrateurs. Je suis convaincue que cette réorganisation interne est très réalisable et rapidement, d’ici un an», a-t-elle ajouté. Au programme, entre autres, la création de corridors d’accès prioritaires aux spécialistes et aux méthodes diagnostiques dans chaque centre hospitalier, afin de permettre aux omnipraticiens de recommander plus rapidement un patient à un spécialiste.

Somme toute, ce changement passera nécessairement par le candidat-vedette de la CAQ dans Terrebonne, le docteur Gaétan Barrette. «Ceux qui le connaissent savent que c’est un gars de résultats. Moi, je suis derrière lui», a-t-elle indiqué.

Mme Daneault a également parlé de l’ouverture de la CAQ concernant un projet pilote en lien avec les soins de santé privés, mais toujours au bénéfice du secteur public. «Je suis la plus grande défenseure du service public. Que les gens soient riches ou pauvres, je vais toujours défendre cette position-là», a-t-elle clamé.

«Je suis la plus grande défenseure du service public. Que les gens soient riches ou pauvres, je vais toujours défendre cette position-là.» Hélène Daneault

Saines habitudes de vie

Par ailleurs, Mme Daneault a voulu rappeler l’importance de la prévention en matière de santé publique et l’adoption de saines habitudes de vie, comme bien manger, faire 30 minutes d’exercice par jour et éviter de fumer la cigarette. «La vente de malbouffe, de boissons gazeuses et de boissons énergisantes devrait être restreinte, voire interdite dans les infrastructures sportives publiques», cite-t-elle en exemple.

Invitée à commenter les propos désobligeants attribués par la chef péquiste à l’endroit du Dr Barrette, le week-end dernier, à l’effet qu’un ministre de la Santé doit avoir de saines habitudes de vie, Mme Daneault, au-delà du fait que Mme Marois ait apparemment utilisé l’apparence physique de M. Barrette au détriment de son intelligence et ses compétences, croit que «le Québec mérite mieux que cette petite politique».

Lieux géographiques: Terrebonne, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires