Mirabel: Mylène Jaccoud, debout pour l’agriculture

Martin
Martin Leclerc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’agriculture se veut une priorité pour la candidate de Québec solidaire de la circonscription de Mirabel, Mylène Jaccoud.

Mylène Jaccoud, candidate de Québec solidaire dans la circonscription de Mirabel.

«La circonscription de Mirabel constitue un des derniers réservoirs de terres agricoles de bonne qualité au nord de Montréal. Or, l'étalement urbain et le besoin de développement résidentiel et commercial qui l'accompagne créent une pression incessante sur nos zones agricoles.» Selon Mme Jaccoud, la région ne retient aucunement l’attention des décideurs politiques à Québec et encore moins des élus municipaux qui n’hésitent pas à utiliser les revenus des impôts fonciers des contribuables afin de détourner des terres à vocation agricole aux fins de développement commercial et résidentiel.

«La Ville de Mirabel, indique-t-elle, a englouti des sommes colossales dans d’innombrables causes visant à exclure des zones agricoles et acéricoles depuis des décennies sans aucune consultation publique.»

La candidate a également appuyé ses dires sur les chiffres de la Commission de la protection des terres agricoles du Québec (CPTAQ) qui indiquent que seulement pour la MRC de Mirabel, c’est plus de 300 hectares de terres qui sont dans la mire de spéculateurs depuis le début de l’année.

«L'étalement urbain et le besoin de développement résidentiel et commercial créent une pression incessante sur nos zones agricoles.» Mylène Jaccoud

«Un baume, termine-t-elle, sur cette hémorragie est sans contredit le revers qu’a subi la Ville de Mirabel, tout récemment, dans le jugement de la Cour d’appel du Québec qui réaffirme la décision de la CPTAQ quant au maintien des 11 000 acres de terres à des fins agricoles spécifiquement.»

Finalement, elle estime qu’il est pertinent de préciser que ces terres expropriées en trop par le gouvernement fédéral libéral de l’époque de la construction de l’aéroport de Mirabel dans les années 1970 étaient au nombre de 100 000 acres!

Québec solidaire s'engage à remettre le rapport Pronovost à l’ordre du jour et à doter le Québec d’une vraie politique agricole tournée vers la réussite et surtout la remise en valeur de notre patrimoine agricole. «Il en va de notre autonomie alimentaire nationale», conclut Mylène Jaccoud.

Organisations: Commission de la protection des terres agricoles du Québec, Ville de Mirabel, Cour d’appel du Québec

Lieux géographiques: MRC de Mirabel, Québec, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires