Connaissez-vous l’histoire de l’Halloween?

Martin
Martin Leclerc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Chaque année, les enfants se promènent en costumes de toutes sortes pour ramasser des bonbons le soir de l’Halloween, mais saviez-vous que cette fête a des antécédents celtiques qui remontent à plus de 2 500 ans, soit à l’époque des Gaulois?

L’Halloween, une fête fort populaire aujourd’hui, a pourtant une histoire qui remonte à plus de 2 500 ans.

En fait, l’année gauloise se terminait à la fin de l’été, qui correspond au 31 octobre d’aujourd’hui. Les troupeaux étaient ramenés des prairies aux étables, et le soleil était remercié pour la moisson qui représentait une aide pour la bataille à venir contre les ténèbres et le froid. Le feu dans les âtres était éteint en soirée, puis rallumé au cours de la première nuit de la nouvelle année pour honorer le dieu du soleil et effrayer les esprits diaboliques. C’était donc la nuit du Samain.

L’histoire raconte que le Samain est également vécu en Écosse et en Irlande. Il s’agissait d’une fête religieuse qui se déroulait sous l’autorité des druides. Ceux-ci étouffaient solennellement le feu sacré de l'autel, puis frottaient des branches sèches du chêne sacré jusqu'à enflammer un nouveau feu. Chaque chef de famille recevait de la braise rouge recueillie dans ce feu pour en allumer un nouveau dans son âtre, feu qui devait brûler jusqu'au dernier jour de l’été suivant. Ce feu sacré devait protéger du danger le foyer tout au long de l'année.

Les traditions des druides ont disparu d’Irlande au Ve siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle religion, le christianisme. La fête chrétienne du 1er novembre, soit la Toussaint, à laquelle est adossée Halloween, n’a été instituée qu’au IXe siècle par le pape Grégoire IV.

L’étymologie du mot Halloween appartient strictement à la langue anglaise et non pas à une langue celtique. Son nom est une altération de All Hallows Eve, qui signifie littéralement «le soir de tous les saints», c'est-à-dire la veille de la Toussaint. Hallow est une forme archaïque du mot anglais holy qui désigne «saint». Pour ce qui est de l’ajout een, c’est une contraction du mot even de evening qui veut dire «soir».

Le symbole d’Halloween était originalement un navet contenant une bougie pour commémorer la légende de Jack à la lanterne provenant d'un vieux conte irlandais. Jack aurait été un avare, un personnage ivrogne, méchant et égocentrique. Le diable lui aurait réclamé son âme, mais Jack aurait réussi à jouer des tours au diable pour prolonger son existence. À sa mort, ni le paradis ni l’enfer n’a voulu l’accueillir. Il fut condamné à errer éternellement dans l'obscurité entre l'enfer et le paradis en s'éclairant d'un tison posé dans un navet. Jack réapparaît chaque année, le jour de sa mort, à l’Halloween.

Le navet fut progressivement remplacé par une citrouille plus large et plus facile à sculpter. Ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle que cette tradition gagna en popularité en Amérique du Nord après l'arrivée massive d'émigrants irlandais et écossais qui s'installèrent sur le Nouveau Continent, notamment pour fuir la Grande famine en Irlande.

La tradition moderne la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur (fantômes, sorcières, monstres, vampires) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux-mêmes déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent avec la formule: Trick or Treat! qui signifie «Farce ou friandise» ou simplement «Joyeuse Halloween!»

D'autres activités pour les plus grands incluent des bals masqués, le visionnage de films d'horreur ou la visite de maisons hantées.

Sur ce, bonne Halloween!

Lieux géographiques: Irlande, Écosse, Vesiècle Amérique du Nord Nouveau Continent

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires