Un concours, des gagnants: Lorraine en beauté

Luc
Luc Proulx
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Nous retrouvons ici le 2e finaliste, Jean-Guy Nadon, auprès du maire Ramez Ayoub, la 3e finaliste, Huguette Vialle, puis les gagnants France Viens et Stéphane Brazeau, l’adjoint au directeur du département du Service du développement durable, Louis Dumas, la conseillère Chantal Lehoux, le 3e finaliste, Jean-Louis Vialle, et finalement Annie-Claude Locas, des Pépinières Locas.

Le concours avait été lancé pour une première fois l’an dernier et il semble que l’engouement fut tel qu’une nouvelle édition s’imposait. Or, le maire Ramez Ayoub dévoilait les noms des trois grands lauréats du concours Lorraine en beauté.

Comme vous l’aurez deviné, il s’agit d’un concours d’horticulture ouvert à toute la population de la municipalité, et particulièrement des plus entichés de leur environnement, au point d’investir temps et argent à l’agencement d’un terrain fleuri et une verdure en santé.

Or, c’est l’agencement d’un bassin agrémenté d’un mobilier et composé d’une grande variété de végétaux élaboré au 5, boulevard René-D’Anjou, propriété de France Viens et Stéphane Brazeau, qui remportait les honneurs.

Jean-Guy Nadon et son épouse impressionnaient aussi les juges, qui leur accordaient la seconde place, en ajoutant un bassin d’eau à un aménagement de façade constitué d’une belle variété de vivaces, de fleurs en pots et de conifères, à leur résidence du 17, Place de Champenoux.

Une impressionnante et majestueuse diversité florale en façade et sur le côté du 8, Place d’Épernay, valait finalement la troisième place à Huguette et Jean-Louis Vialle.

Les gagnants se départagent 1 200 $ en bourses échangeables dans un centre du jardin et chacun recevait un sécateur en cadeau.

La conseillère déléguée à l’environnement et au développement durable, Chantal Lehoux, était du jury en compagnie de la directrice du Service des communications, Stéphanie Bélisle, secondées par un grand amateur d’horticulture, en la personne de Michel Alcon, et Annie-Claude Locas, de la Pépinière Locas.

Il semble que certains aient jardiné jusqu’à la noirceur et que la passion l’emporte souvent sur l’économie, mais tous se disaient heureux des résultats et définitivement prêts à recommencer l’été prochain.

Organisations: Service des communications

Lieux géographiques: Boulevard René-D’Anjou, Place de Champenoux, Place d’Épernay Huguette Pépinière Locas

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires