Domaine Garth: « Un mauvais projet au mauvais endroit » —Enviro Mille-Îles

Luc
Luc Proulx
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le regroupement écologiste Enviro Mille-Îles maintient une farouche opposition à l’érection d’une résidence pour personnes retraitées de neuf étages regroupant 120 unités de logements sur le domaine Garth, à Lorraine.

Une vue du Domaine Garth, à Lorraine, dont l’organisme Enviro Mille-Îles entend défendre l’intégrité.

Au chapitre patrimonial et architectural, on qualifie l’immeuble «d’éléphant dans un champs de fraises», puisqu’il dépassera largement en volume tout ce que l’on retrouve le long du chemin de la Grande-Côte, mais aussi du fait que le domaine Garth est un vestige d’un ensemble agricole, donc un artéfact de la ruralité du XIXe siècle, d’ailleurs promu Monument historique en 1975.

C’est une superficie d’un hectare, soit 8 % du domaine Garth, qui sera sacrifiée à la construction, mais les environnementalistes craignent un effet néfaste sur tout l’écosystème, dont l'important marécage feuillu au sud, ainsi que les milieux aquatiques, les berges et les ravins de même que les boisés.

«Le fait de déboiser une partie du domaine aura pour conséquence de mettre en péril l’intégrité et l’équilibre écologique de ce site qui a survécu à l’urbanisation au cours des deux derniers siècles», fait valoir Martin Drapeau, président d’Enviro Mille-Îles.

«Lorsque érigé, le bâtiment aura pour effet de défigurer ce tronçon du chemin de la Grande-Côte», préviens-t-on chez les environnementalistes qui relient le domaine à l’île Garth, décrétée Réserve écologique avec son ensemble riverain.

On reproche aussi à la Ville d’avoir promu la construction d’un édifice à logements à loyer modique pour personnes en perte d’autonomie, alors que «actuellement, le projet prend l’allure de résidences de luxe à des fins lucratives», d’analyser Martin Drapeau.

«L’érection de la tour à logements proposée est sans aucun doute une erreur que l’on regrettera dans le futur», conclut-il, dans une lettre ouverte acheminée à nos bureaux.

Enviro-Mille-Îles, dont le slogan est Penser globalement, agir localement, est un regroupement citoyen né en 2001 qui s'est consolidé dans son action à partir d’une opposition à la ville de Boisbriand, qui rasait un espace forestier à la faveur du parc industriel, puis son intérêt à toute la région s’est ensuite manifesté, notamment dans la défense de la forêt du Grand-Côteau. 

L’opposition persiste donc et les citoyens sont invités à signer une pétition contre ce développement résidentiel du domaine Garth, en se manifestant à l’adresse suivante : [www.enviromilleiles.org/petitiondomainegarth].

Lieux géographiques: Domaine Garth, Chemin de la Grande-Côte, île Garth Boisbriand Forêt du Grand-Côteau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires