Condos du Blainvillier: 402 personnes disent non au projet

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le projet de construction de condominiums, dans le secteur du golf le Blainvillier, a été rejeté par quelque 402 résidants autorisés à signer le registre tenu à cet effet, dans la journée de mardi.

Opposants notoires au projet de construction de condos à l’entrée du terrain de golf Le Blainvillier, les Michel Lévesque, Mario Giroux, Annick Lemay et Jocelyn Magnan se sont réjouis du résultat du registre.

Selon la liste électorale fournie par le Directeur général des élections du Québec, 154 signatures étaient requises au registre pour stopper le processus de changement de zonage en cours depuis quelques mois dans le secteur du terrain de golf Le Blainvillier.

Le cas échéant, ce changement se serait traduit, rappelons-le, par une modification du règlement de zonage (1418-39) afin de permettre la création d’une zone de conservation en arrière lot des propriétés sises sur la rue des Ducalts, dans le secteur du golf Le Blainvillier, et d’une zone de construction multifamiliale en hauteur, en prévision de la construction de condominiums situés, ceux-ci, à l’entrée du terrain de golf.

Or, le 9 octobre dernier, selon le décompte non officiel effectué par la greffière adjointe, Manon Lafontaine, quelques minutes après la fermeture du registre, 402 signatures avaient été enregistrées. «C’est deux fois plus que ce qu’on avait espéré», s’est aussitôt réjoui Mario Giroux, membre du Regroupement des résidants du Blainvillier et fervent opposant au projet.

Réactions

Invité à commenter la suite des choses, au lendemain de la tenue du registre, le maire François Cantin a d’emblée reconnu le nombre important de citoyens signataires. «On va mettre le projet sur la glace pour le moment et on va décider ensuite», a-t-il indiqué.

À ce stade-ci, deux options s’offrent au conseil municipal: soit le projet est tout bonnement retiré, soit le conseil décide de tenir un scrutin référendaire. «Pour le moment, je ne suis pas en mesure de savoir ce que le conseil décidera. Mais c’est certain que nous aurons une réponse lors de la prochaine séance du conseil, le 23 octobre», a-t-il ajouté.

Même son de cloche du côté de la direction générale du Club de golf Le Blainvillier, alors que Serge Boucher a confié vouloir d’abord regarder les diverses options avec les membres du conseil municipal avant toute chose. «Je ne suis pas en mesure de commenter pour le moment. C’est un peu prématuré», a-t-il déclaré.

M. Boucher a tout de même reconnu que ce projet était important pour le Club de golf, d’autant que la partie du lot convoité, bien que non utilisée par le golf, était tout à fait «utilisable» pour recevoir des projets de construction.

 

Organisations: Regroupement, Cantin

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires