Un NON clair et définitif au projet de condos du Blainvillier

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans la foulée du projet de construction de bâtisses multifamiliales en hauteur, de type condos, à l’entrée du terrain de golf Le Blainvillier, le conseil municipal de Blainville doit d’abord procéder à un changement au niveau du zonage actuel (de commercial à résidentiel), incluant une zone de conservation, en arrière lot des propriétés de la rue des Ducalts. Précisément ce à quoi les membres du Regroupement des résidants du Blainvillier s’opposent fermement.

Les résidants du secteur du Blainvillier refusent catégoriquement le projet de construction de condos sur une partie du terrain de golf Le Blainvillier.

Lundi dernier, une trentaine d’entre eux se sont réunis afin de lancer un appel aux gens concernés afin que ceux-ci signent le registre qui se tiendra, rappelons-le, ce mardi 9 octobre, de 9 h à 19 h, à l’hôtel de ville de Blainville. «C’est dans un esprit de solidarité pour toutes les personnes qui seront affectées par ce projet, que ce soit pour la valeur de leur maison, le bruit, le passage incessant des camions, le risque d’inondations accru pour plusieurs, dû à une montée de la nappe phréatique, la destruction d’une autre forêt et  le non respect du zonage de notre secteur, que nous demandons l’appui de tous les  résidants du Blainvillier et les invitons à venir signer le registre pour démontrer leur opposition au projet», a fait savoir l’un des membres du Regroupement, Mario Giroux.

Selon l’avis public émis par la Ville de Blainville, en date du 26 septembre, cinq zones sont touchées par le registre, soit le secteur de la rue du Blainvillier, ainsi que les secteurs incluant les rues des Pistoles et des Liards, jusqu’au club de golf Le Blainvillier. Le nombre de signatures requises pour qu’un scrutin référendaire soit tenu est de 154, sans quoi le règlement sera réputé approuvé, autorisant du coup la construction des condos.

Intervention du Club de golf

Or, à ce stade-ci, le Regroupement s’interroge sur l’intervention du Club de golf dans le processus. D’après une lettre datée du 24 septembre 2012 et vraisemblablement émise par le Club de golf et son président, Serge Boucher (bien que non signée par ce dernier), il semble qu’une demande ait été logée auprès de certains membres du Club afin que ceux-ci demandent l’inclusion de leur zone dans la tenue du registre.

Trois des cinq zones visées par le registre seraient le résultat de cette démarche, estime-t-on. «Il est évident que l’objectif visé par cette démarche est celui de nuire et de diluer le vote des citoyens les plus opposés au projet afin d’augmenter le nombre de signatures requises au registre pour battre le règlement», a fait valoir M. Giroux.

Autre fait troublant, selon lui, dans la même lettre, M. Boucher demande explicitement à ses membres de ne pas signer le registre. «Même si cela semble un peu compliqué, il est important de bien comprendre maintenant qu’il y a tenue d’un registre référendaire et qu’il ne faut pas aller signer celui-ci. Une signature au registre signifie une opposition à la modification du règlement de zonage nécessaire à la construction des condos», peut-on y lire.

Déterminés à faire entendre leur voix, les membres du Regroupement des résidants du Blainvillier procèdent actuellement à un exercice de porte-à-porte afin d’interpeller tous les résidants des cinq zones visées par le registre. «Ce que nous voulons, c’est au moins 300, voire 400 signatures au registre afin que le maire abandonne même l’idée d’un référendum», a conclu M. Giroux.

Organisations: Regroupement, Club de golf, Ville de Blainville

Lieux géographiques: Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Mme Magnan
    05 octobre 2012 - 15:54

    La ville, notre ville, qui se veut une ville pour la famille et la verdure.... selon plusieurs de ses communiqués: cette même ville s'apprête à détruire une forêt complète. Envolées les belles promesses du respect de ses citoyens! Eh bien, ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini. Debout, mes amis (es), voisins (es), citoyens (nes) de Blainville. Montrons-leur que nous nous y croyons, à la famille et à la verdure, à Blainville. Le mardi le 9 octobre, on se mobilise pour aller signer le vote du non à la Mairie de Blainville!