Un pas vers l’espoir: courir pour les jeunes en difficulté

Corinne Guimont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Course-bénéfice Un pas vers l’espoir s’associe à la fondation Mathieu-Lafond pour tenir la 5e édition de cette activité le 30 septembre prochain à l’école primaire Fontainebleau, de Blainville.

Les principaux acteurs qui ont rendu possible la course Un pas vers l’espoir, Carole Cartier, Frédérique Dufort, François Cantin, Liza Poulin et Dominic Paquette.

Cet évènement sportif était mis sur pied il y a cinq ans par la citoyenne Liza Poulin, et vise à venir en aide aux organismes de la région. «J’ai la passion de la course à pied et, un matin du mois de mai, j’ai pensé à cette façon de faire pour remettre la chance qui m’a été donnée et les bénéfices que la course m’apporte», s’est-elle exprimée.

«Avant, c’était pour les enfants malades; aujourd’hui on va courir pour les jeunes en difficulté», a-t-elle ajouté. La Course-bénéfice se déroulera sous la présidence d’honneur de deux comédiennes, Gabrielle Fontaine et Frédérique Dufort.

«C’est un énorme plaisir; ça concerne les jeunes et j’en suis une, a déclaré Frédérique Dufort. Il ne faut jamais cesser de croire en ses rêves. Les seules barrières sont mentales. Il suffit de trouver comment les briser. Les jeunes sont capables de tout faire et j’encourage la tenue d’événements comme ceux-là», a achevé avec intensité la jeune comédienne de 17 ans.

Le comité organisateur a été touché par la détresse de certains jeunes. «On veut leur donner espoir et améliorer leur confiance en l’avenir», a déclaré Geneviève Foisy, membre du comité.

Les organisateurs se sont donc jumelés à la fondation Mathieu-Lafond, un organisme créé à la suite du décès de Mathieu Lafond à l’âge de 28 ans, en 2004,  lors du tsunami en Thaïlande. Ce dernier est décédé en aidant sa compagne et un couple d’amis à survivre. C’est avec un message d’entraide et de don de soi, et le slogan Accroche-toi, dernières paroles de Mathieu, que l’organisme a été créé.

Résultant d’un appel effectué par la Fondation qui finance principalement des projets formateurs pour inciter les jeunes à s’engager, s’ouvrir sur l’avenir, briser l’isolement et connaître leur potentiel, ce sont 14 projets des Basses-Laurentides qui ont été reçus et acceptés, a spécifié la cofondatrice Carole Cartier.

On y retrouve des organismes tels que le Resto Pop Thérèse de Blainville, qui utilisera les fonds pour le projet Cultive-toit, avec des 16-25 ans en difficulté d’intégration, et le Centre de prévention du décrochage scolaire Oméga, qui poursuivra son projet Omégabusdestiné aux 8 à 14 ans en difficulté d’apprentissage. Ces organismes étaient d’ailleurs présents lors de la conférence de presse et ont offert le témoignage de deux jeunes.

«Cette course est une merveilleuse initiative et nous permet de contribuer modestement à la cause qui est plus proche de nous cette année. C’est un rendez-vous sportif qui prend de plus en plus de place dans le calendrier et je suis fière qu’il ait lieu dans le superbe quartier de Fontainebleau», s’est exprimé le maire de Blainville, François Cantin.

Ce sont 2 000 personnes qui sont attendues, le 30 septembre prochain. Les parcours seront de 10 km, 5 km course ou marche ou 2 km. Les plus jeunes pourront participer au P’tit Marathon Radio-Canada.

L’objectif financier a été fixé à 50 000 $ afin de pouvoir épauler les 14 projets retenus. Information et inscription: [www.unpasverlespoir.ca] ou 514-451-0928.

Organisations: Fondation, Resto Pop Thérèse de Blainville, Centre de prévention du décrochage scolaire Oméga

Lieux géographiques: Thaïlande, Mathieu, Quartier de Fontainebleau Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires