Sur La route du Parrainage civique

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Vendredi dernier, dans le cadre du marathon La route du Parrainage civique et en présence de nombreux membres-filleuls, bénévoles et invités, l’équipe du Parrainage civique Basses-Laurentides recevait Michel Gouin, directeur général du Parrainage civique de Drummondville.

Le coup d’envoi du marathon La route du Parrainage civique a été donné le vendredi 17 août, en présence bien sûr de Michel Gouin et de nombreux invités, devant les bureaux du Parrainage civique Basses-Laurentides, à Sainte-Thérèse.

Initiateur du projet, M. Gouin souhaite ainsi faire connaître davantage le réseau d’organismes de Parrainage civique au Québec et sensibiliser les gens à la difficulté que représente, pour l’organisme, le recrutement des parrains/marraines. Comment? En parcourant, à la course, la distance entre Sainte-Thérèse et Québec, en passant par les Parrainages civiques Champlain (Saint-Hubert), et ceux de Montréal, Saint-Hyacinthe, Drummondville et Trois-Rivières.

Parti le 17 août dernier, M. Gouin espère se rendre à destination le 24 août, après avoir parcouru une distance de 410 kilomètres en huit jours. «Je souhaite que les téléphones résonnent dans chacun des Parrainages civiques après mon passage, afin de recruter des bénévoles», a-t-il indiqué.

Activités de visibilité

Présent lors du départ, David Lavallée, directeur du bureau de Sainte-Thérèse et nouvellement président du conseil d’administration du Regroupement québécois du Parrainage civique (RQPC), espère pour sa part que l’évènement saura attirer l’attention du grand public aux services et besoins du réseau de Parrainage civique à travers le Québec.

«Une gamme d’activités de visibilité seront mises de l’avant au cours des prochains mois afin de maximiser la promotion des bureaux de Parrainage civique qui multiplient les actions pour recruter des citoyens qui désirent s’investir dans une relation d’amitié avec une personne vivant une incapacité, pour ainsi favoriser son intégration et sa participation sociale», a-t-il ajouté.

Ce marathon servira également de levier à la nouvelle Fondation Michel-Gouin récemment mise sur pied afin de venir en aide aux organismes travaillant auprès de personnes vivant avec une déficience intellectuelle et leurs familles, ainsi qu’aux étudiants de différents niveaux qui tentent de se prendre en main par le biais du sport et de saines habitudes de vie.

Mentionnons que le Parrainage civique Basses-Laurentides favorise la participation et l’intégration sociale des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, par le biais d’un jumelage avec un citoyen-bénévole, appelé parrain ou marraine. Pour plus d’information, composez le 450-430-8177 ou visitez le [www.parrainagecivique.ca].

Organisations: RQPC, Fondation Michel-Gouin

Lieux géographiques: Québec, Sainte-Thérèse, Route du Parrainage Saint-Hubert Montréal Saint-Hyacinthe Drummondville Trois-Rivières

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires