Linda Lapointe candidate libérale dans Groulx

Valérie
Valérie Maynard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Élue députée adéquiste dans Groulx, en 2007, avant d’être défaite, deux ans plus tard, par le péquiste René Gauvreau, Linda Lapointe revient sur la scène provinciale, cette fois sous la bannière libérale, toujours dans la circonscription de Groulx.

Linda Lapointe

«Je connais les gens d’ici et les associations. J’ai un grand sentiment d’appartenance et je connais les défis qui doivent être relevés», expliquait-elle en entrevue téléphonique, au lendemain de l’annonce faite par le Premier ministre.

Si d’aucuns s’expliquent mal la décision de Mme Lapointe de joindre les libéraux, elle qui a aidé à la mise sur pied de la Coalition Avenir Québec (CAQ) et qui a même participé à la fusion ADQ-CAQ, celle-ci rétorque que le Parti libéral constitue le véhicule qui représente le mieux ses propres valeurs. «J’ai participé à plusieurs réunions et groupes de travail à la CAQ, c’est vrai. Mais sincèrement, je ne vois plus les valeurs de l’ADQ dans ce parti. Je vis un désenchantement», a-t-elle indiqué. Sans compter que plusieurs candidats de la CAQ, dans la région des Laurentides,sont issus du Parti québécois, une réalité avec laquelle elle n’était pas non plus à l’aise. «J’ai toujours été une fédéraliste. Je crois à notre appartenance au Canada. Avec la CAQ, ce n’est pas clair. Et malgré que le chef François Legault tente d’évacuer la question souverainiste, ça va nécessairement revenir un jour ou l’autre», croit-elle.

Autre point qui a fait pencher la balance, la question du développement économique. «Ça prend une économie très forte pour payer nos programmes sociaux. Par exemple, le Plan Nord du gouvernement libéral prévoit 20 000 emplois par année, pendant 25 ans. C’est beaucoup. Je vois ce plan très positivement pour le Québec», opine-t-elle.

Reste que la réflexion de Mme Lapointe a connu son véritable dénouement il y a tout juste quelques semaines, alors que Jean Charest, le Premier ministre lui-même, l’a téléphonée pour lui proposer la circonscription de Groulx.

Quand, quelques jours plus tard, François Legault lui a, à son tour, proposé de représenter la CAQ, cette fois dans Saint-Jérôme, son choix était fait, dit-elle. «Je souhaiterais que les gens de Groulx me fasse à nouveau confiance. Je vais les honorer», a-t-elle conclu.

Circonscription de Groulx

Autre nomination, à venir vraisemblablement cette fin de semaine, celle d’Hélène Daneault, actuelle mairesse de Rosemère, à titre de candidate de la CAQ dans Groulx. Au moment de mettre en ligne, toutefois, aucune annonce n’avait été faite en ce sens.

La nomination de Mme Lapointe s’ajoute à celles de Raymond Archambault (Parti québécois), Sylvie Giguère (Québec solidaire) et Alain Marginean (Option nationale).

 

Organisations: Coalition Avenir Québec, Parti québécois, Parti libéral ADQ

Lieux géographiques: Groulx, Région des Laurentides, Canada Plan Nord Québec Saint-Jérôme Rosemère

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires